Cyril Teste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cyril Teste (né le 16 mars 1975 à Carpentras) est un homme de théâtre et metteur en scène français contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cyril Teste étudie les arts plastiques à Avignon, puis suit des cours d’art dramatique à l’Ecole Régionale d’Acteur de Cannes. Attiré par la mise en scène, il intègre le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Il participe aux ateliers de George Aperghis (Hamlet-Machine de Heiner Müller) et d'Olivier Py (Au monde comme n’y étant pas).

En septembre 2000, Il crée le Collectif MxM avec d'autres artistes (comédiens, créateur lumière, musicien et vidéaste) dont il est le metteur en scène. La particularité de leur travail réside dans le jeu entre l'artificiel et le vivant au travers de dispositifs associant images, lumière et son. Leurs premières pièces seront Alice Underground d’après Lewis Carroll et Anatomie Ajax d’après Sophocle.

Entre 2002 et 2005, il met en scène trois textes de Patrick Bouvet, Shot/Direct dans le cadre du Festival d'Avignon, 58e édition, ainsi que Paradiscount et (F)lux.

Il crée ensuite Electronic City de Falk Richter en 2007[1] dans le cadre du Festival Temps d'Images à la Ferme du Buisson, Scène Nationale de Marne-la-Vallée.

Il écrit plusieurs textes dramatiques dont notamment Reset[2] qu'il met en scène à la Ferme du Buisson et au Théâtre Gérard-Philipe (Saint-Denis) en 2010, ainsi que SUN[3],[4], créé lors du 65e festival d'Avignon en juillet 2011.

Il poursuit sa collaboration avec des auteurs contemporains : Pour rire pour passer le temps de Sylvain Levey en 2010, Bedroom Eyes de Frédéric Vossier, Park (performance filmique) en 2012, Nobody[5], performance filmique d'après l'œuvre de Falk Richter et Tête Haute de Joël Jouanneau en 2013.

Ayant intimement lié dans son travail théâtre et vidéo, c'est tout naturellement qu'en parallèle il réalise des courts et longs métrages. Entre autres la mise en scène d'un court métrage pour Joël Jouanneau (Le Marin d’eau douce).

Par ailleurs, il enseigne depuis 2005 dans différentes écoles supérieures d’art dramatique en collaboration avec des professionnels du théâtre, universitaires et scientifiques. Les projets qu'il a initié sont la plupart du temps axés autour de la transversalité entre des écoles supérieures d'horizons différents et des lieux de diffusions développant ainsi leur action sur un même territoire.

Ainsi, il a enseigné autour de projets réunissant des étudiants comédiens et d'autres spécialistes de l'image et du son dans les villes suivantes :

  • Poitiers : École européenne supérieure de l'image, Conservatoire à Rayonnement Régional, Université et TAP.
  • Marne la Vallée : IMAC-Marne la Vallée, École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, CRR de Noisiel et la Ferme du Buisson, Scène Nationale de Marne la Vallée.
  • Nantes : DMA régie son et lumière du lycée Guist'hau, CRR, École Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes, Théâtre Universitaire de Nantes et le Lieu Unique Scène Nationale de Nantes.
  • Bucarest-Cluj-Napoca : Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique et École Supérieure des Beaux Arts.
  • Montpellier : Ensad Maison Louis Jouvet, Université Paul Valery III, ENSBAMA et le Printemps des Comédiens.
  • Tourcoing : Enseigne en tant qu'artiste professeur invité au Fresnoy de Septembre 2014 à Juin 2015.

Depuis 2011, Cyril Teste et le Collectif MxM, travaillent sur le concept de performance filmique (tournage, montage, étalonnage et mixage en temps réel sous le regard du public). Ils mènent ainsi des laboratoires autour de la question du cinéma éphémère et de ses modes de représentation en public. Il s’agit d’inventer une écriture théâtrale appuyée sur un dispositif cinématographique soumis à une charte précise :

LA CHARTE consiste à identifier ce qu’est la performance filmique :

  • La performance filmique est une forme théâtrale, performative et cinématographique.
  • La performance filmique doit être tournée, montée et réalisée en temps réel sous les yeux du public.
  • La musique et le son doivent être mixés en temps réel.
  • La performance filmique peut se tourner en décors naturels ou sur un plateau de théâtre, de tournage.
  • La performance filmique doit être issue d’un texte théâtral ou d’une adaptation libre d’un texte théâtral.
  • Les images préenregistrées ne doivent pas dépasser 5 minutes et sont uniquement utilisées pour des raisons pratiques à la performance filmique.
  • Le temps du film correspond au temps du tournage.

Trois performances filmiques ont ainsi été créées à partir de cette charte : Patio en 2011, Park en 2012 et Nobody en 2013.

Comédien[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Menu Amer d'après Molière mise en scène Arnaud Bedouet, Théâtre de Nice.
  • 1997 : Le parti d'en rire de Karl Valentin et Daniil Harms mise en scène Catherine Marnas, La Passerelle Scène Nationale de Gap.
  • 1997 : Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès mise en scène Béatrice Houplain, ERAC Cannes.
  • 1997 : Les Nègres de Jean Genet mise en scène Bernard Sobel, Théâtre de Gennevilliers.
  • 1998 : Quand l'écho nous parvient, on y répond d'Alexandre Soukhovo-Kobyline mise en scène Robert Cantarella, La Friche la Belle de Mai, Marseille.
  • 2001 : Au monde comme n'y étant pas d'Olivier Py mise en scène Olivier Py, Manufacture des œillets, Vitry sur Seine.
  • 2002 : Les fausse confidences de Marivaux mise en scène Alain Milianti, Le Volcan, Scène Nationale du Havre.
  • 2003 : Le malade imaginaire de Molière mise en scène Claude Stratz, Comédie-Française.
  • 2004 : Quand j'avais 5 ans... d'Howard Buten mise en scène Lucie Tiberghien, Théâtre Jean Vilar, Suresnes.
  • 2005 : Shot/Direct de Patrick Bouvet mise en scène Cyril Teste, Festival Made In Cannes.
  • 2010 : Pour rire pour passer le temps de Sylvain Levey mise en scène Cyril Teste, Le Centquatre, Paris.

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Théâtre

Réalisations de longs métrages[modifier | modifier le code]

Réalisations de courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Shoes on the Wood, court métrage d'animation, Paris.
  • 2006 : Le marin d’eau douce de Joël Jouanneau, Centre Dramatique de Bretagne, Lorient.
  • 2007 : Hamburger world, clip vidéo, Paris.
  • 2009 : Otomo, Tokyo / Paris / Nantes.
  • 2009 : Nos enfants nous font peur quand on les croise dans la rue de David Bobée, Théâtre de Gennevilliers.
  • 2010 : (E)nfant (M)ental State (S)arah (P)luie ,Étudiants de 3e année du CSAD Montpellier.

Auteur[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Mars Ex-press
  • 2004 : Jour de colère
  • 2007 : Romances
  • 2009 : Point 0
  • 2010 : Reset, Éditions ÖÖ, Marseille.
  • 2011 : Sun, Éditions ÖÖ, Marseille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maïa Bouteillet, « Krach moral à la «City» », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. Brigitte Salino, « Dans "Reset" de Cyril Teste, la vidéo devient théâtre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Brigitte Salino, « Le très beau "Sun", pour nous faire rêver, la vidéo devient théâtre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Fabienne Darge, « Cyril Teste, la génération manga au théâtre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Jean Pierre Thibaudat, « Servi par Falk Richter, Cyril Teste fait de la performance filmique un art à part entière », Blogs.Rue89,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]