Cynthia Plaster Caster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cynthia Plaster Caster
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance

Chicago
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Cynthia Dorothy Albritton
Nationalité
Formation
Université de l'Illinois
South Shore High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Site web

Cynthia Plaster Caster (en français, « Couleuse-de-plâtre »), pseudonyme de Cynthia Albritton, née le à Chicago et morte le dans la même ville, est une groupie et artiste américaine. Ses moulages en plâtre de pénis en érection de personnalités célèbres ont fait sa renommée.

C'est sur le phallus de musiciens de rock qu'elle fait ses premières armes en 1968, avant d'élargir son champ d'intérêt à l'anatomie d'autres artistes, notamment des cinéastes. En 2017, sa collection comporte une cinquantaine de pièces.

À partir de 2000, elle moule aussi des seins d'artistes féminines.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cynthia Dorothy Albritton naît le 24 mai 1947[1],[2] à Chicago, dans l'Illinois ; son père Edward est employé à la poste, sa mère Dorothy, née Wysocki, secrétaire[3],[Note 1]. À la fin des années 1960, elle se passionne pour l'amour libre et le rock 'n' roll[4]. C'est en classe d'art à l'université[4] que lui vient l'idée d'appliquer à des organes génitaux masculins la technique de moulage à l'alginate, la matière qui sert à réaliser les empreintes dentaires. Après avoir perfectionné sa technique sur des amis, elle propose à l'issue d'un concert au chanteur et au guitariste de Paul Revere and the Raiders d'immortaliser ainsi leurs attributs. Tous deux déclinent, mais l'idée originale de la groupie se propage rapidement dans le milieu[1] : quelques mois plus tard, le [4], Jimi Hendrix de passage à Chicago accepte d'être son premier modèle célèbre[1]. Sa « carrière » est lancée [5]. Assistée d'une amie, dont le rôle est de contribuer à maintenir le modèle en érection, elle introduit le pénis dans un shaker rempli d'alginate. Une fois la matière polymérisée, il ne reste qu'à y couler du plâtre[6].

Elle moule les organes génitaux de Jello Biafra (des Dead Kennedys), Chris Connelly (de Ministry) , Wayne Kramer, Anthony Newley, Harvey Mandel, Bob Henrit (des Kinks), Zal Yanovsky (de The Lovin' Spoonful), Aynsley Dunbar (de The Mothers of Invention et Journey), Momus, Keith Moon, etc[5],[1]. En 2017, sa collection comporte une cinquantaine de pièces[5].

Sa rencontre avec Frank Zappa constitue un tournant important : si celui-ci ne se laisse pas « mouler », il trouve le concept amusant et artistique et décide de la soutenir. Il l'installe à Los Angeles et décide avec elle de constituer une collection destinée à une future exposition[4]. Mais un différend naît entre Cynthia Albritton et l'associé de Zappa, Herb Cohen, qui conserve les pièces chez lui. Ce n'est qu'après un procès en 1993 que l'artiste pourra récupérer ses œuvres[7],[4],[8]. Leur première exposition ne verra le jour qu'en 2000, à SoHo à New York, puis au MoMa PS1 dans le Queens[5]. Depuis, elle vend des copies en plâtre au public[5],[1].

Elle diversifie sa production en réalisant entre 2000 et 2013 des moulages de seins féminins[5],[4],[9], notamment ceux de Suzi Gardner, Lætitia Sadier, Peaches, Karen O.

En 2010, elle se présente sans succès aux élections municipales à Chicago[10].

Elle meurt dans cette même ville[3] le à l'âge de 74 ans[11], après « une longue maladie »[12], d'un accident vasculaire cérébral[3]. Elle n'a pas de descendance[3].

Postérité et hommages[modifier | modifier le code]

En 2001 le film documentaire Plaster Caster lui est consacré. Elle contribue aussi au documentaire de la BBC My Penis and I (2005), réalisé par le cinéaste britannique Lawrence Barraclough à propos de l'anxiété que lui cause son pénis de 9 cm en érection[13].

Elle a inspiré au moins deux chansons : Five Short Minutes de Jim Croce et Plaster Caster de Kiss[14] :

« The plaster's gettin' harder
And my love is perfection
A token of my love
For her collection
 »

Elle est mentionnée dans la chanson de Momus The Penis Song et sur Nanny Nanny Boo Boo de Le Tigre. En 1969, Pamela Des Barres enregistre une conversation téléphonique avec Cynthia sur l'album des GTOs Permanent Damage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cynthia taira pendant des décennies son nom de famille pour ne pas que sa mère puisse connaître son hobby (NYT, avril 2022).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Cynthia Plaster Caster : La groupie qui moulait le sexe des rockstars », sur Rock&Folk, (consulté le )
  2. (en-US) Lucretia Tye Jasmine, « Cynthia Plaster Caster, Super Artist and SuperGroupie! May 24, 1947 – April 21, 2022 », sur The LA Beat, (consulté le )
  3. a b c et d (en-US) Neil Genzlinger, « Cynthia Albritton, Rock’s ‘Plaster Caster,’ Is Dead at 74 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  4. a b c d e et f « Sète : Jimi Hendrix comme vous ne l'avez jamais vu ! », sur midilibre.fr (consulté le )
  5. a b c d e et f (en-US) All That's Interesting, « Meet The Groupie Who Made Plaster Casts Out Of Rock Music's Most Famous Penises », sur All That's Interesting, (consulté le )
  6. « Plaster Caster, cette groupie qui collectionnait des phallus », sur Europe 1 (consulté le )
  7. (en-US) « Plaster Caster Lawsuit Set for Court Wednesday », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  8. David Wallechinsky, The book of lists: the original compendium of curious information, Toronto, Canadian, , 355–356 p. (ISBN 9780307366177, lire en ligne)
  9. (en-US) « From Jimi Hendrix to Frank Zappa: Cynthia "Plaster" Caster, the girl who made moulds of famous penises » (consulté le )
  10. (en) Alexia Elejalde-Ruiz, « Cynthia Plaster Caster runs for Chicago mayor », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)
  11. (en-US) Jem Aswad et Jem Aswad, « Cynthia Albritton, a.k.a. Cynthia Plaster Caster, Artist and ‘Recovering Groupie,’ Dies at 74 », sur Variety, (consulté le )
  12. (en) Bill PearisBill Pearis, « Cynthia Plaster Caster, the "super groupie" who made casts of rock star penises, has died », sur BrooklynVegan (consulté le )
  13. « Has your penis been short-changed? », Metro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. (en) Glenn Garner April 21 et 2022 11:35 Pm, « Cynthia Albritton, Known as Cynthia Plaster Caster for Making Casts of Rock Star Penises, Dead at 74 », sur PEOPLE.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]