Cynthia Kraus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cynthia Kraus est philosophe, actuellement Maître d'enseignement et de recherche en Études genre et en Études sociales des sciences à la Faculté des sciences sociales et politiques de l'Université de Lausanne, en Suisse[1],[2]. On lui doit notamment la traduction française de l'ouvrage Gender Trouble de la philosophe américaine Judith Butler.

Ses domaines de recherches portent sur le genre, la sociologie des sciences et l'épistémologie[1], ainsi que le racisme[2]. Elle travaille notamment sur la construction sociale du corps, du sexe et de la sexualité[3], sur les luttes féministes, les luttes intersexes, et participe aux critiques féministes des neurosciences et de la biologie. Elle est l'autrice de plusieurs ouvrages[évasif][réf. nécessaire] et articles sur des thématiques comme le genre, le féminisme, la race, etc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cynthia Kraus présente en 1996 son mémoire de licence intitulé « La bicatégorisation par ''sexe'': problèmes et enjeux dans les recherches en biologie sur la détermination du sexe chez les humains » et obtient sa licence ès lettres à l'Université de Lausanne en 1997. Elle termine son doctorat à la même université en 2001, avec sa thèse « Towards a Drosophilosophy: Knowing Sex in the Fruit Fly, or How to Do Scientific Things with Sex »[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « L’emprise du genre. Masculinité, féminité, inégalité de Ilana Löwy », Travail, genre et sociétés, dossier « Les femmes, les arts et la culture », n° 19, avril 2008.
  • Nouvelles Questions Féministes : Garde parentale. Prostitution. Christine Delphy, Patricia Roux, Gaël Pannatier, Cynthia Kraus (éds), vol. 21, n°2, Antipodes, 2002.
  • Nouvelles Questions Féministes : Discipline/Indiscipline. La volonté de faire science. Cynthia Kraus, Fabienne Malbois, François Messant, Gaël Pannatier, Céline Perrin (éds), vol. 22, n°1, Antipodes, 2003.
  • Nouvelles Questions Féministes : Machine, machin, truc, chose : pour du féminisme avec objets, Cynthia Kraus, Fabienne Malbois, Saba Bahar, Farinaz Fassa (éds), vol 24, n°1, Antipodes, 2005.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Judith Butler, Trouble dans le genre : le féminisme et la subversion de l'identité., trad. Kraus Cynthia, préf. Éric Fassin, La Découverte, Paris, 2005.

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cairn.info, « La psychanalyse d’un point de vue féministe matérialiste : l’invite du Deuxième Sexe », Travail, genre et sociétés,‎ 2008/2, n°20
  2. a, b et c « Cynthia Kraus », sur Unisciences (Université de Lausanne) (consulté le 1er mars 2017)
  3. « Le sexe et l'identité », sur Youtube [capsule vidéo], (consulté le 1er mars 2017)