Cynthia Ann Parker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parker.
Cynthia Ann Parker
Cynthia Ann Parker.jpg

Cynthia Ann Parker et un de ses enfants en 1861.

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Conjoint
Peta Nocona (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Distinction
National Cowgirl Museum and Hall of Fame (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Cynthia Ann Parker ou Naduah (parfois orthographié « Nadua » et « Nauta »), née vers 1827 dans le comté de Crawford et morte en 1870, est une femme américaine d'ascendance européenne. Elle a été capturée en 1836 et enlevée à l'âge de neuf ans par des Amérindiens comanches qui ont tué, torturé ou violé plusieurs membres de sa famille lors du massacre de fort Parker. Sa famille s'était installée au Texas, sur la frontière, dans les années 1830.

Intégrée dans la communauté comanche, Cynthia Ann Parker a été adoptée comme épouse du chef Peta Nocona (en). Elle est restée avec les Comanches pendant 24 ans durant lesquels elle donna naissance à trois enfants avant d'être « sauvée » à l'âge de 34 ans par la Texas Ranger Division. Elle a passé les dix dernières années de sa vie à essayer de s'adapter à la vie « civilisée » texane. Elle s'est échappée au moins une fois pour tenter de retourner dans sa « famille » comanche auprès de ses enfants, mais a de nouveau été « sauvée » et ramenée au Texas, contre son gré.

Elle avait du mal à comprendre son statut d'icône de la nation qui avait fait d'elle l'objet de la rédemption des « sauvages »[pas clair]. Un de ses trois enfants, Quanah Parker, a été le dernier chef comanche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cynthia est issue d'une famille américaine, fille de Lucy Doty et Silas M. Parker. Elle eut plusieurs frères et sœurs, John Richard, Ornela, James et Silas Jr. Parker.

Durant le massacre de fort Parker, les Comanches capturèrent John Parker, sa petite-fille Cynthia Ann Parker, et quelques autres survivants. Cinq captifs furent emmenés en territoire comanche. Les Texans envoyèrent rapidement des secours (Texas Rangers). Au cours de leur traque des Amérindiens un des captifs, un adolescent, s'échappa. Tous les autres captifs furent libérés lorsque la rançon fut payée, sauf Cynthia qui demeura auprès des Amérindiens pendant près de vingt-cinq ans[1].

Quanah Parker, fils de Cynthia Ann Parker, devint un important chef comanche.

Cynthia Ann a été appelée Nauta par les Comanches, « elle porte elle-même avec la dignité et la grâce ». Elle devint un membre adopté de la tribu et adopta des manières amérindiennes. Cynthia Ann épousa un de ses ravisseurs, Puhtocnocony (appelé Peta Nocona), et ils eurent deux fils, Quanah (signifiant « odeur » ou « parfum »), qui devint un important chef comanche, et Pecos (signifiant « arachides »), ainsi qu'une fille, Topsannah (« Fleur de Prairie »). Peta Nocona devint chef parmi les Comanches.

En décembre 1860, les Texas Rangers dirigés par Lawrence Sullivan « Sul » Ross, découvrirent un groupe de Comanches connus pour détenir des captifs américains. Une bataille fut déclenchée par les Comanches mais les Américains furent vainqueurs.

Après le combat, les Américains interrogèrent les Comanches, dont Cynthia qui avait essayé de s'enfuir avec Peta Nocona (ils se doutaient qu'elle n'était pas d'origine comanche). Avec sa fille de deux ans dans les bras, elle réussit à se faire reconnaître, malgré son mauvais anglais, et Ross vit qu'elle avait les yeux bleus. Il devina alors son identité et lui dit que ses deux fils, Quannah et Pecos, étaient en vie.

Après cela, Cynthia fut malheureuse d'être séparée de sa famille amérindienne. Certains des Texas Rangers proposèrent de la ramener parmi les siens, mais Ross souhaitait la rendre à sa famille américaine.

Ross envoya Cynthia et son enfant au tonnelier du camp. Il amena l'oncle de Cynthia, le colonel Isaac Parker. Il est dit que lorsque Parker a mentionné le nom de sa nièce, la femme se frappa la poitrine en disant : « moi, Cincee Ann ». Il prit alors Cynthia dans sa maison près de Birdiville. Bien qu'elle soit d'origine européenne, elle ne s'est jamais adaptée à sa vie parmi les Blancs.

Tombe de Cynthia Ann Parker.

Le sauvetage de Cynthia Ann a frappé l'imagination du pays et a redonné espoir à ceux qui avaient perdu des parents.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le personnage « Dressée avec le Poing » du film Danse avec les loups (1990) est inspiré de Cynthia Ann Parker[2].

Le roman graphique de Jack Jackson Comanche Moon (2003) retrace l'histoire de Cynthia Ann Parker depuis son adoption par les Comanches.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rupert Norval Richardson, The Comanche Barrier to South Plains Settlement : a Century and a Half of Savage Resistance to the Advancing White Frontier, Glendale, Arthur H. Clarke Co., .
  2. (en) Angela Aleiss, Making the white man's Indian : native Americans and Hollywood movies, Westport, Praeger, , 211 p. (ISBN 978-0-313-02575-4, OCLC 63814360, lire en ligne), p. 145.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]