Cymodocea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cymodocea est un genre de plantes monocotylédones sous-marines de la famille des Cymodoceaceae.
Le nom générique Cymodocea dérive du grec « Cymodocé » (divinité marine qui fait partie des Néréides), pour qualifier une plante qui vit dans la mer[1].

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Ce sont des plantes marines herbacées, vivaces, appartenant à la famille des Cymodoceaceae, dont les caractères distinctifs sont les suivants [2]:

  • Feuilles en forme de ruban, portant une gaine à leur base, une ligule à la jonction de la gaine et du limbe et dotées d'un grand nombre de cellules à tanin,
  • Tige portant des feuilles à chaque nœud du rhizome,
  • Nervures foliaires longitudinales au nombre de 7 à 17.
Cymodocea rotundata

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Sont actuellement acceptées dans ce genre :
Selon ITIS :

Selon AlgaeBase et WoRMS :

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Cymodocea nodosa
    • Cymodocea aequorea K.D.Koenig, 1806
    • Cymodocea major (Willd.) Grande, 1920
    • Cymodocea preauxiana' Webb & Berthel., 1845
    • Cymodocea webbiana A.Juss., 1839
    • Kernera nodosa (Ucria) Schult. & Schult.F., 1829
    • Phucagrostis major Theophr. ex Cavolini, 1792
    • Phucagrostis major Willd., 1806
    • Phucagrostis nodosa (Ucria) Kuntze, 1891
    • Zostera mediterranea DC., 1805
    • Zostera nodosa Ucria, 1793
    • Zostera serrulata Targ.Tozz., 1826
  • Cymodocea rotundata
    • Phucagrostis rotundata Ehrenb. & Hempr., 1900
  • Cymodocea serrulata
    • Caulinia serrulata R.Br., 1810
    • Cymodocea acaulis Peter, 1928
    • Cymodocea asiatica Makino, 1912
    • Kernera serrulata (R.Br.) Schult. & Schult.F., 1829
    • Phucagrostis serrulata (R.Br.) Kuntze, 1891
    • Posidonia serrulata (R.Br.) Spreng., 1824
    • Thalassia reptans Sol. ex Graebn., 1907

Distribution[modifier | modifier le code]

Le genre Cymodocea est localisé dans l'ouest de l'Afrique, en Méditerranée, sur la côte est de l'Afrique (notamment mer Rouge et Madagascar), sur les côtes sud asiatiques (sud Malaisie, Indonésie...) et sur les côtes nord et nord-est de l'Australie. Le genre est aussi signalé sur certaines stations des côtes ouest de l'Australie[3].
Cymodocea nodosa, espèce de Méditerranée et de la côte ouest de l'Afrique, est considérée comme en limite d'extension méridionale dans les îles Canaries[4].
Cymodocea angustata est une espèces endémique des côtes ouest de l'Australie[5].
Cymodocea rotundata est répartie en mer Rouge, en océan Indien et dans l'ouest de l'océan Pacifique.
Cymodocea serrulata est une espèce des côtes est africaine (Somalie, Kenya, Tanzanie), de l'océan Indien et de l'ouest de l'océan Pacifique.
Cymodocea isoetifolia est une espèce controversée.


Répartition du genre Cymodocea

Écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Fournier, Les quatre flores de France, Paris, Lechevalier,‎ 1990, 1104 p. (ISBN 2-7205-0529-3), p. 134
  2. (en) Ronald C. Phillips and Ernani G. Mehez. 1988. Seagrasses. Washington, D.C., Smithsonian Institution Press
  3. (en) den Hartog, C. 1970. The Sea-grasses of the World. Verhandl. der Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen, Afd. Natuurkunde, No. 59(1)
  4. (en) ALBERTO F., ARNAUD-HAOND S. & DUARTE C.M. SERRAO Ester A. 2006 Genetic diversity of a clonal angiosperm near its range limit : the case of Cymodocea nodosa at the Canary Islands. Marine ecology (ISSN 0171-8630) : vol. 309, pp. 117-129, Oldendorf (Allemagne)
  5. (en) Mc Millan C., Young P.C., Cambridge M.L., Masini R.J. & Walker D.I. 2003. The status of an endemic australian seagrass, Cymodocea angustata Ostenfeld 1983. Aquatic botany (ISSN 0304-3770) : vol. 17, no 3-4, pp. 231-241, Amsterdam, Pays-Bas), Elsevier.