Cycles de l'enseignement primaire français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En France, l'enseignement primaire est découpé en trois cycles pluri-annuels. Ces cycles couvrent à la fois l'école maternelle et l'école élémentaire. Cette forme de pédagogie prend en considération les décalages d'apprentissage entre les enfants dus aux différences de maturité.

Le découpage en cycles à l'école primaire française[modifier | modifier le code]

La notion de cycle a été définie dans la loi d'orientation sur l'éducation de 1989. Elle est en cours de modification. Ce découpage des apprentissages, en 3 cycles distincts, vise notamment à reconnaître et à respecter les différences entre les élèves sur le plan de leurs capacités d'apprentissage.

Evolution des cycles
Cycle 1989-2017

loi d'orientation sur l'éducation de 1989

depuis 2014

décret de 2013 (mise en application intégrale en 2017)

Cycle 1 école maternelle : PS - MS - GS école maternelle : PS - MS - GS
Cycle 2 CP - CE1 CP - CE1 - CE2
Cycle 3 CE2 - CM1 - CM2 CM1 - CM2 - 6e
Cycle 4 5e - 4e - 3e

Des objectifs sont définis pour chacun des 3 cycles, dans les différentes disciplines d'enseignement, et déclinés en compétences à travailler avec les élèves. C'est la somme des acquisitions de compétences qui permet de déclarer un objectif atteint ou non en termes d'apprentissage. Ces objectifs doivent être atteints non plus à la fin d'une année scolaire, comme auparavant, mais en fin de cycle.

De ce fait, l'apprentissage de la lecture, par exemple, est décliné en une somme de compétences à acquérir sur trois ans (tout au long du cycle 2), et non plus dévolu à la seule année du cours préparatoire comme cela était traditionnellement le cas auparavant.

De plus, des compétences qui n'auraient pas été acquises en fin de cycle peuvent donner lieu à un « maintien » (l'équivalent du traditionnel redoublement), pour laisser à l'enfant une année supplémentaire devant permettre de combler des besoins spécifiques et de travailler des compétences qui ne sont pas encore acquises.

Ce découpage a eu pour conséquence une restructuration en profondeur des équipes de travail en école, notamment au travers des « conseils de cycle » et des « conseils d'école », instances qui ont à évaluer continuellement leur approche globale des objectifs et des compétences à travailler de manière cohérente d'une année à l'autre.

Cycle 1 : le cycle des apprentissages premiers[modifier | modifier le code]

Le cycle 1 concerne l'ensemble des classes de maternelle :

Il est organisé autour de cinq domaines :

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  • Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique
  • Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
  • Explorer le monde

(Programmes officiels de 2015)

Cycle 2 : le cycle des apprentissages fondamentaux[modifier | modifier le code]

Le cycle 2 concerne les trois premières années scolaires de l'école élémentaire :

Le cycle 2 est organisé autour de sept domaines fondamentaux :

  • Français
  • Langues vivantes (étrangères ou régionales)
  • Enseignements artistiques
  • Éducation physique et sportive
  • Enseignement moral et civique
  • Questionner le monde
  • Mathématiques

Cycle 3 : le cycle de consolidation[modifier | modifier le code]

Le cycle 3 concerne les deux dernières années d'enseignement élémentaire et la première année d'enseignement au collège

Les matières enseignées dans ce cycle s'inscrivent dans la continuité du cycle 2. Ces matières sont les suivantes :

  • Français
  • Langues vivantes (étrangères ou régionales)
  • Arts plastiques
  • Éducation musicale
  • Histoire des arts
  • Éducation physique et sportive
  • Enseignement moral et civique
  • Histoire et géographie
  • Sciences et technologie
  • Mathématiques

Cycle 4 : le cycle des approfondissements[modifier | modifier le code]

Classes de 5e, de 4e et de 3e

Le cycle 4 concerne les trois dernières années du collège :

  • La 5e (12 - 13 ans)
  • La 4e (13 - 14 ans)
  • La 3e (14 - 15 ans)

Les matières enseignées dans ces cycles sont singularisées et se répartissent de la manière suivante pour chaque niveau, d'après les textes du ministère de l’Éducation nationale :

  • Français
  • Langues vivantes (étrangères ou régionales)
  • Arts plastiques
  • Éducation musicale et chant choral (EMCC)
  • Histoire des arts
  • Éducation physique et sportive (EPS)
  • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Histoire et géographie
  • Physique-Chimie
  • Sciences de la vie et de la Terre (SVT)
  • Technologie
  • Mathématiques
  • Éducation aux médias et à l'information (EMI)

Arrivé à la fin du cycle 4, à la sortie du niveau 3e les élèves passent le Diplôme national du brevet (DNB). L’examen se présente sous la forme de :

  • 4 épreuves écrites : français, mathématiques, histoire et géographie et sciences (sciences de la vie et de la Terre, physique-chimie et technologie).
  • 1 épreuve orale.

Remarque : l'obtention du Diplôme national du brevet n'est pas une condition pour accéder aux niveaux d'études qui suivent[1],[2],[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Éducation nationale, « Au BO du 5 septembre 2013 : cycles d'enseignement à l'école et au collège et conseil école-collège », Ministère de l'Éducation nationale,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)
  2. Ministère de l'Éducation nationale, « Au BO spécial du 26 novembre 2015 : programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège », Ministère de l'Éducation nationale,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)
  3. Ministère de l'Éducation nationale, « Le diplôme national du brevet », Ministère de l'Éducation nationale,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)