Cycle solaire 25

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cycle solaire 25
Image illustrative de l’article Cycle solaire 25
Progression du cycle solaire 25 à partir de février 2021
Généralités
Début [1]
Fin Prévue vers 2031
Nombre maximal de tâches Prévu à 115 +/- 10 vers [1]

Le cycle solaire 25 est le cycle solaire en cours en 2020, le vingt-cinquième depuis 1755, date du début du suivi intensif de l'activité et des taches solaires[2],[3]. Ce cycle a démarré en [1] et devrait se poursuivre jusqu'en 2030[4],[5]. Selon l’accord général, il sera plus faible que la moyenne (c’est-à-dire plus faible que pendant le maximum moderne)[6]. Des organisations, telles que la Société internationale de l'énergie solaire (en) (ISES) et le Centre de prévision de la météo spatiale (SWPC) de la NOAA, n'ont pas émis ou approuvé de prévisions pour le cycle jusqu'en 2019.

En , le Soleil montrait les signes d'une tache solaire à polarité magnétique inverse apparaissant et commençant ce cycle solaire. Il est typique lors de la transition d'un cycle à l'autre de vivre une période où existent des taches solaires des deux polarités (pendant le minimum solaire). Les taches solaires polaires à polarité inversée suggèrent que la transition vers le cycle 25 est en cours[7]. La première tache solaire du cycle 25 pourrait être apparue début [8] ou même en [7].

Prédictions[modifier | modifier le code]

Ce cycle a démarré en [1]. Selon l’accord général, il sera plus faible que la moyenne (c’est-à-dire plus faible que pendant le maximum moderne)[6].

Prévisions du cycle 25
Source Date Maximum du cycle Début du cycle Fin du cycle
Thompson, M, J. et al.[5] Août 2014 T4 2019
Zharkova, V. et al.[9] (Northumbria U-ty) Octobre 2014 80 % du cycle 24
Xu, JC et al.[10] (Académie chinoise des sciences) Décembre 2018 152,2-184,8 (2024) Octobre 2020
Bhowmik, P. et al.[6] (IISER Kolkata) Décembre 2018 109-139 (2023-25) 2020 après 2031
NOAA / SSRC[11] Avril 2019 95-130 (2023-26) mi-2019 - fin 2020

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Rémy Decourt, « Le Soleil a débuté son 25e cycle d'activité, annonce la Nasa : qu'est-ce que cela signifie ? », sur Futura, (consulté le 16 septembre 2020)
  2. (en) Kane, « Some Implications Using the Group Sunspot Number Reconstruction », Solar Physics (en), vol. 205, no 2,‎ , p. 383–401 (DOI 10.1023/A:1014296529097, Bibcode 2002SoPh..205..383K).
  3. (en) « The Sun: Did You Say the Sun Has Spots? », Space Today Online (consulté le 12 août 2010).
  4. (en) Sten Odenwald (en), « Waiting For The Next Sunspot Cycle: 2019-2030 », HuffPost,‎ (lire en ligne, consulté le 22 novembre 2017).
  5. a et b (en) McIntosh, Wang, Leamon et Davey, « Deciphering Solar Magnetic Activity: On the relationship between the sunspot cycle and the evolution of small magnetic features », The Astrophysical Journal, vol. 792, no 1,‎ , p. 12 (DOI 10.1088/0004-637X/792/1/12, Bibcode 2014ApJ...792...12M, arXiv 1403.3071).
  6. a b et c (en) Bhowmik et Nandy, « Prediction of the strength and timing of sunspot cycle 25 reveal decadal-scale space environmental conditions », Nature Communications, vol. 9, no 1,‎ , p. 5209 (PMID 30523260, DOI 10.1038/s41467-018-07690-0, Bibcode 2018NatCo...9.5209B).
  7. a et b (en) Phillips, « A Sunspot from the Next Solar Cycle », SpaceWeather.com, (consulté le 13 décembre 2018).
  8. (en) Hugh Hudson, « A Sunspot from Cycle 25 for sure », RHESSI project, (consulté le 22 novembre 2018).
  9. (en) Shepherd, Zharkov et Zharkova, « Prediction of solar activity from solar background magnetic field variations in cycles 21-23 », The Astrophysical Journal, vol. 795, no 1,‎ , p. 46 (DOI 10.1088/0004-637X/795/1/46, Bibcode 2014ApJ...795...46S).
  10. (en) Li, Kong, Xie et Xiang, « Solar cycle characteristics and their application in the prediction of cycle 25 », Journal of Atmospheric and Solar-Terrestrial Physics (en), vol. 181,‎ , p. 110–115 (DOI 10.1016/j.jastp.2018.10.014, Bibcode 2018JASTP.181..110L).
  11. (en) « Scientists predict a new solar cycle is about to begin and that it might be stronger than the last one », Washington Post.

Liens externes[modifier | modifier le code]