Cycle de l'Empire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le cycle de l'Empire
Image illustrative de l’article Cycle de l'Empire
Asimov avant 1959

Auteur Isaac Asimov
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science Fiction
Version originale
Langue Anglais américain
Titre Galactic Empire
Lieu de parution États-Unis
Date de parution 19501952
Ouvrages du cycle 1. The Stars Like Dust
2. The Currents of Space
3. Pebble in the Sky
Version française
Lieu de parution Paris
Date de parution 19531973
Ouvrages du cycle 1. Tyrann
2. Les Courants de l'espace
3. Cailloux dans le ciel
Chronologie

Le Cycle de l'Empire (titre original : Galactic Empire) est un ensemble de romans de science-fiction d'Isaac Asimov, décrivant la constitution de l'empire galactique qui a pour capitale la planète Trantor. Il fait suite au Cycle des robots et précède le Cycle de Fondation.

Il est composé des romans suivants (classés selon l'évolution chronologique de l'intrigue) :

  1. Tyrann ou Poussière d'étoiles, 1973 ((en) The Stars Like Dust, 1951)
  2. Les Courants de l'espace, 1967 ((en) The Currents of Space, 1952)
  3. Cailloux dans le ciel, 1953 ((en) Pebble in the Sky, 1950)
Cycle de FondationCycle de l'EmpireCycle des robots
Terre et FondationFondation foudroyéeSeconde FondationFondation et EmpireFondation (Asimov)L'Aube de FondationPrélude à Fondation

Les romans[modifier | modifier le code]

Ce roman décrit Florina, colonie de Sark, et unique planète productrice de « kirt », une fameuse fibre végétale et rare (dont les Grands Ecuyers traitent les Floriniens en esclaves) Tout commence par Rik, un amnésique (confié à Lona, une petite paysanne) qui déclare que Florina risque la destruction... On apprend plus tard qu'il a perdu sa mémoire à cause d'une psychosonde, ce qui fait que quelqu'un d'important a sans doute empêché à ce qu'il se rappelle, donc révèle cette information capitale. Au détriment de Florina, on observera la montée de Trantor, au niveau galactique (qui absorbera 20 millions de mondes).

Sur Terre, Joseph Schwartz, tailleur retraité habitant Chicago, est transporté dans un futur très lointain à la suite d'un incident dans un laboratoire. Dans ce futur, il devient cobaye d'un « amplificateur synaptique », dans lequel il développe sa langue et des capacités extra-sensorielles.

On apprend que la Terre est radioactive et que les terriens restants sont vu comme des parias de la galaxie et de l'Empire, car vu comme des sous-hommes par cause de racisme et vu comme des extrémistes (patriotes, rattachés à leur planète), vivants dans une province rebelle de l'Empire. De plus, la loi de la sexagésimale sévit : à de rares exceptions, les "vieux" de 60 ans sont tous tués.

Bel Arvardan, un jeune archéologue de l'Empire qui rencontre par hasard Joseph Schwartz, enquête sur une hypothèse selon laquelle la Terre serait le berceau de l'humanité. Ils réussissent à déjouer un complot d'un groupe extrémiste terrien, qui menace d'exterminer la population de l'Empire au moyen d'un virus auquel les Terriens sont résistants. Le livre se termine sur une note d'espoir : l'Empire comprend ses erreurs, la Terre sera aidée.

Notes et références[modifier | modifier le code]