Aller au contenu

Cybersecurity and Infrastructure Security Agency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cybersecurity and Infrastructure Security Agency
(en) Defend Today. Secure Tomorrow.Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
(National Protection and Programs Directorate)
(Cybersecurity and Infrastructure Security Agency)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Effectif
3 374 (2017)
Directeur
Vacant
Directeur adjoint
Vacant
Organisation mère
Budget
3,16 milliards de dollars (2020)
Site web

La Cybersecurity and Infrastructure Security Agency (CISA), en français l'Agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures, est une agence fédérale américaine sous la supervision du département de la Sécurité intérieure des États-Unis, créée le à la suite de la promulgation du Cybersecurity and Infrastructure Security Agency Act (en) de 2018[1],[2].

Son objectif est d'améliorer le niveau de sécurité informatique à tous les niveaux du gouvernement, de coordonner les programmes de cybersécurité avec les États et d'améliorer la protection du gouvernement contre les pirates informatiques agissant à titre privé ou pour le compte d'un pays. Ses activités s'inscrivent dans le prolongement du National Protection and Programs Directorate (en) (NPPD).

De 2018 à 2020, son directeur est Christopher Krebs (en), ancien sous-secrétaire du NPPD, épaulé par son adjoint Matthew Travis (en), ancien sous-secrétaire adjoint du NPPD[3],[4]. Krebs est limogé le par Donald Trump après la diffusion d'un communiqué de l'agence contredisant les propos du président américain sur la fiabilité du système électoral pendant l'élection présidentielle[5].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. (en-US) Département de la Sécurité intérieure des États-Unis, « ABOUT CISA | CISA », sur www.cisa.gov (consulté le )
  2. (en) Catalin Cimpanu, « Trump signs bill that creates the Cybersecurity and Infrastructure Security Agency », sur zdnet.com, ZDNet, (consulté le )
  3. (en) Derek B. Johnson, « NPPD taps vendor for No. 2 role », sur fcw.com, Federal Computer Week, (consulté le )
  4. (en) Mark Rockwell, « Standing up CISA », sur fcw.com, Federal Computer Week, (consulté le )
  5. (en-US) Kaitlan Collins et Paul LeBlanc, « Trump fires director of Homeland Security agency who had rejected President's election conspiracy theories », sur cnn.com, CNN, (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]