Webmarketing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cybermarketing)
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec marketing électronique.

Le webmarketing ou netmarketing ou cybermarketing [1] consiste à améliorer la visibilité et le trafic d'un site Web en utilisant internet comme canal de prospection et à développer une relation durable de fidélisation avec les internautes utilisateurs ou clients d'un site web et éventuellement des médias sociaux mise en place par le site internet.

C'est la combinaison des techniques de marketing, de statistiques, de vente et de communication avec les technologies informatiques et de télécommunications orientés réseaux et bases de données puis de l'infographie appliquée au multimédia. Cette combinaison doit permettre de créer des interfaces utiles, ergonomiques, conviviales et sécurisées pour un utilisateur de services Internet, Intranet ou Extranet. La synergie de ces techniques doit répondre à deux principaux objectifs : La conquête et la fidélisation de l'utilisateur. Le résultat attendu est la rentabilisation du service de données et de communication. Le média web par opposition au media classique (TV, presse et radio) a un avantage certain : tout est quantifiable puisque chaque action ordonnée sur un serveur est de fait enregistrée par celui-ci. L'intérêt du "webmarketing" est justement d'être capable d'analyser les comportements des internautes afin d'en tirer des règles marketing et ainsi cibler son audience.

Champs d'applications[modifier | modifier le code]

Transformer les internautes en clients et rentabiliser un site web.

Dans ce cas, un client peut être un internaute qui achète sur un site marchand.

Ce peut être également un visiteur actif qui permet à un site non marchand de se financer par de l'e-pub ou une des différentes formes de partenariats.

Pour un intranet, le client est le partenaire interne (employés) ou externe (prestataires) à la société. Il doit pouvoir puiser dans le service les informations, les outils de travail et de communication indispensables pour accroître sa productivité et, par cela même, celle de la société propriétaire du service.

Il est possible de classer les actions de webmarketing en 6 catégories.

1.Auditer

  • Étudier le positionnement d'un nouveau site web ou auditer un site existant.
  • Analyser l'évolution de la demande: définir des cibles de clientèles, analyser leurs besoins exprimés et latents, identifier leur processus d'achat,
  • Etudier la concurrence
  • Définir un positionnement stratégique, une stratégie de conquête et de fidélisation
  • Identifier et évaluer les solutions et les prestataires spécialisés pour mettre en œuvre un site, ses bases de données, ses incentives, son système de paiements sécurisés, son ergonomie et son interface multimédia (image, son, vidéo, streaming, broadcast, etc).
  • Étudier les différentes formes d'accès au site et les différentes offres d'hébergement.

2. Planifier les actions

  • Actions de déploiement de sites desktop et mobile
  • Actions de promotion du site offline et online
  • Actions de fidélisation
  • Actions de mesures des performances

3. Executer le plan d'actions

  • Piloter et coordonner les actions de mise en œuvre des divers partenaires pour la création, la promotion, l'entretien du site (contrôle et mise à jour) et la mesure des performances
  • Mettre en œuvre les techniques de promotion les plus efficaces pour générer du trafic (référencement, partenariat, sponsoring, affiliation, e-pub, publipostage, e-busmailing…).
  • Mettre en place les outils de mesure de la performance (web analytics)

4. Contrôler l'exécution

  • Réaliser le recettage fonctionnelle du site web
  • Contrôler l'efficacité des systèmes de mesures de performances
  • Contrôler le bon déroulement des actions de promotion (lutte contre la fraude sur les réseaux publicitaires, qualité de l'exécution des campagnes par les prestataires...)

5. Mesurer les résultats et la pertinence des actions de communication « Axes et supports » par des contrôles statistiques.

  • Analyse des performances globale du site avec l'outil de web analytics
  • Analyse des performances de chaque campagne de promotion avec les outils fournis par la plate-forme

6. Optimiser le dispositif

  • Améliorer le taux de conversion du site avec technique comme les tests A/B, les tests multivariés, le reciblage web et le reciblage par email,
  • Optimiser les systèmes de paiement sécurisés et de facturation.
  • Optimiser les prix en fonction de ceux de la concurrence.
  • Adapter les produits en fonction de la demande
  • Mettre en place des dispositifs de fidélisation (emailing, programme de fidélisation, retargeting)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michelle et Philippe Jean-Baptiste, Marketing on line Guide juridique et pratique, Éditions Eyrolles, 2008 (ISBN 978-2-212-53982-0)
  • Le Marketing direct multi-canal : Prospection, fidélisation et reconquête du client, de Claeyssen, Deydier et Riquet
  • Internet Marketing 2010 de Julia Jouffroy, Guillaume Ber et Martin Tissier.
  • ouvrage collectif, e-commerce & e-marketing BtoB, Paris, Acsel, (ISBN 978-2-9528391-7-4), p. 248

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans l'ordre des fréquences de résultats sur Google, ou encore, parfois, comme dans un livre de 2001 : la cybermercatique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]