Cyberknife

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le système de radiochirurgie robotisée CyberKnife (CyberKnife Robotic Radiosurgery System), commercialisé par la société Accuray, permet de traiter des tumeurs, cancéreuses ou non, dans tout le corps, notamment du cerveau, du rachis, du poumon, de la prostate, du foie et du pancréas. Le traitement consiste en l'administration à la tumeur d'une dose élevée de rayons sous forme de faisceaux avec une grande précision.

Principe de fonctionnement[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de la radiothérapie oncologique, le système de radiochirurgie robotisée CyberKnife (CyberKnife Robotic Radiosurgery System) est un système de radiochirurgie. Il s'agit d'un accélérateur miniaturisé de 6 MeV possédant un bras robotisé avec 6 axes de liberté (translation/rotation). Cette technique de radiothérapie stéréotaxique robotisée permet de préserver au maximum des tissus sains environnants grâce notamment au guidage par imagerie médicale et robotique qui permet un contrôle et une correction en temps réel des mouvements du patient et de la tumeur. On parvient à obtenir une précision millimétrique.

Historique[modifier | modifier le code]

CyberKnifeSchematic2.png

L'histoire d'Accuray commence en 1987 lorsque John R. Adler (en), professeur de neurochirurgie et de radiothérapie au centre médical de l'université de Stanford, met au point le système CyberKnife après une collaboration en Suède avec Lars Leksell, le fondateur de la radiochirurgie[1]. Ce concept visait un objectif allant au-delà de la pratique de la radiochirurgie de l'époque, qui se limitait au traitement des tumeurs intracrâniennes.

Après avoir mis au point le système CyberKnife, le professeur Adler, assisté par une équipe de Stanford, s'est rapproché d’un fabricant d'accélérateurs linéaires pour fonder Accuray Incorporated en 1990. Homologué par la FDA pour le traitement des tumeurs de la tête, du cou et de la partie supérieure de la colonne vertébrale en 1999, le système CyberKnife a été le premier et le seul système de radiochirurgie commercialisé à associer guidage par imagerie et robotique assistée par ordinateur[2].

En 2001, Accuray a reçu le feu vert de la FDA pour apporter des améliorations au système CyberKnife pour le traitement des tumeurs partout dans le corps[3]. Contrairement aux systèmes de radiochirurgie conventionnels, capables de traiter uniquement les tumeurs de la tête et du cou, le système CyberKnife a été homologué pour le traitement des tumeurs intra- et extracrâniennes. De plus, le système CyberKnife ne nécessite l'utilisation d'aucun cadre stéréotaxique invasif pour stabiliser les mouvements du patient.

Accuray a installé 244 systèmes CyberKnife dans le monde et un grand nombre d'articles scientifiques[4] soutiennent son utilisation clinique.

Il est vendu par la société Accuray, sise à Sunnyvale, en Californie.

Le CyberKnife en France[modifier | modifier le code]

  • Le Cyberknife dans les CHU :
    • CHU de Tours (2010) [5]
    • CHU d'Amiens (2016) [6]
    • CHU de Bordeaux (2018) [7]
    • CHU de Poitiers (2018) [8]
  • Le Cyberknife dans les Centres de lutte contre le cancer :[9]
    • Centre François Baclesse de Caen (2012) [10]
    • Centre Oscar Lambret, Lille [11] de Lille a traité son premier patient le 14 juin 2007.
    • Centre Léon Bérard de Lyon
    • Institut Paoli Calmettes de Marseille
    • Institut de Cancérologie de Lorraine de Nancy (2007) [12]
    • Centre Antoine Lacassagne de Nice [13] (2006).
    • Institut Curie, Paris
    • Centre Eugène Marquis de Rennes (2014) [14].
    • Institut Gustave Roussy de Villejuif
  • Le Cyrberknife dans les établissements privées :
    • centre Léon-Berard (CLB), Lyon[5]
    • Institut de radiothérapie et de radiochirurgie Hartmann [15]
    • Clinique Clairval à Marseille.
    • Le centre Léonard de Vinci à Douai (2016) [16]
    • Le centre de radiothérapie Joliot-Curie à St Martin-Boulogne [17]
    • LA Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine à Bordeaux [18]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Adler JR Jr, Chang Sd, Murphy Mj, Doty J, Geis P, Hancock Sl, « The Cyberknife: a frameless robotic system for radiosurgery », Stereotactic and functional neurosurgery, vol. 69, nos 1-4 Pt 2,‎ , p. 124 (ISSN 1011-6125, lire en ligne, consulté le 27 mars 2012)
  2. (en) Schweikard A, Glosser G, Bodduluri M, Murphy MJ, Adler JR, « Robotic motion compensation for respiratory movement during radiosurgery », Comput Aided Surg, vol. 5, no 4,‎ , p. 263-77. (PMID 11029159) modifier
  3. (en) Premarket Notification 510(k) Summary échangé avec la FDA en août 2001, consulté en ligne le 27 mars 2012.
  4. Bibliographie réunie par Google Scholar.
  5. a et b (envoyée spéciale), « Cyberknife® : quand la radiothérapie respire avec le patient », destinationsante.com,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2013)
  6. « Le CHUAP, Centre régional de cancérologie, 3ème CHU en France équipé d’un Cyberknife® pour cibler les tumeurs cancéreuses - CHU Amiens-Picardie », sur CHU D'Amiens, (consulté le 22 mars 2021)
  7. [1]
  8. « Inauguration : le Cyberknife fait son entrée au CHU de Poitiers », sur Site du CHU de Poitiers, (consulté le 22 mars 2021)
  9. « UNICANCER - L'Institut de Cancérologie de Lorraine s'équipe du Cyberknife », sur www.unicancer.fr (consulté le 22 mars 2021)
  10. « Inauguration du système de radiothérapie stéréotaxique CyberKnife® au centre François Baclesse de Caen », sur www.unicancer.fr, (consulté le 13 août 2013)
  11. Centre Oscar-Lambret
  12. Paris Match, « Cyberknife. Performances de la première radiothérapie robotisée. », sur parismatch.com (consulté le 25 mars 2021)
  13. Centre Antoine Lacassagne
  14. « Cancer. Rennes se dote d'un robot Cyberknife très doué », sur www.ouest-france.fr
  15. « Présentation de l'Institut de Radiothérapie H. HARTMANN », sur Institut de Radiothérapie et de Radiochirurgie H. Hartmann | SENY (consulté le 22 mars 2021)
  16. « Radiothérapie : Le centre Léonard de Vinci s’équipe du robot médical CYBERKNIFE. », sur Caducee.net (consulté le 22 mars 2021)
  17. « Saint-Martin : une révolution dans le traitement du cancer », sur La Semaine dans le Boulonnais, (consulté le 22 mars 2021)
  18. (en-US) « Cyberknife : traitement en oncologie et radiothérapie », sur rbna-oncoradiotherapie.com (consulté le 25 mars 2021)