Cupule (géomorphologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cupule.
Roche avec deux cupules (Massif vosgien)
Kamenitzas à la sortie des gorges du Fier, en Haute-Savoie (France).

En géomorphologie, une cupule est une forme en creux que l'on trouve sur les surfaces généralement horizontales de certaines roches, surtout d'origine sédimentaires comme les grès, les conglomérats. Sa forme est généralement ronde, oblongue. En milieu karstique, on parle de kamenitza[1].

Les cavités sont plus ou moins profondes. Leurs dimensions très variables, peuvent atteindre plus d'un mètre en longueur. Les cupules comportent souvent un déversoir naturel par où s'écoule l'eau en excès.

Leur origine est attribuée aux phénomènes d'érosions mécanique et chimique dus à la présence quasi permanente d'eau de pluie ou de ruissèlements. L'eau stagnante contenue dans les cavités, souvent chargée en débris végétaux donnant des acides humiques, possède un pH très bas, ayant une action corrosive, notamment sur les oxydes de fer servant de ciment entre les grains de silice de certains grès. Par ce processus, extrêmement lent dans le temps, plusieurs cupules voisines peuvent finir par se rejoindre, on parle alors de cupules coalescentes.

L'imagination humaine, les légendes, ont attribué à ces formations les origines et les utilisations les plus diverses (voire farfelues) d'où le nom donné à certaines roches : Pierre des sacrifices[2], Chaudron des Fées, Fontaine aux oiseaux[3]... On ne peut écarter le fait que ces cupules, pour la plupart d'origine naturelle ont pu être utilisées, élargies ou surcreusées[4] ?, dans un but utilitaire ou culturel, par les peuples qui vivaient dans les environs immédiats.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles INVERNIZZI, Les Formes mineures en creux dans les Grès de la Cuesta du Bundsanstein et de ses Buttes aux environs de Saint-Dié, Mémoire de Maîtrise Université Nancy II, juin 1977, 92 pages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Michel Monbaron, Structures et roches : le processus karstique (lire en ligne)
  2. Toponyme que l'on trouve régulièrement dans les forêts où se trouvent des reliefs gréseux comportant des cupules. Les cavités auraient servi à recueillir le sang des victimes sacrifiées.
  3. Ces toponymes ont été relevés dans les massifs de l'arrondissement de Saint-Dié-des-Vosges
  4. Il suffit de constater si des traces, d'outils (burinage) existent, ou non, sur les surfaces et parois de ces cupules.