Cunard Countess

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cunard Countess
Image illustrative de l'article Cunard Countess
L’Ocean Countess à Santorin en juillet 2008.

Autres noms Awani Dream II (1996-1998)
Olympic Countess (1998-2002)
Olympia Countess (2002-2004)
Ocean Countess (2004-2005)
Lili Marleen (2005-2006)
Ocean Countess (2006-2007)
Ruby (2007)
Ocean Countess (2007-2014)
Type Navire de croisière
Histoire
Chantier naval Burmeister & Wain (en), Copenhague
Navali Mechaniche Affini, La Spezia
Lancement
Mise en service
Statut Détruit à Aliağa en 2014
Équipage
Équipage 350
Caractéristiques techniques
Longueur 163,6 m
Maître-bau 22,8 m
Tirant d'eau 8,3 m
Port en lourd 3 230 tpl
Tonnage 17 495 GRT
Propulsion 4 moteurs diesel Burmeister & Wain 7U50HU, 2 hélices
Puissance 15 447 kW
Vitesse 21,5 nœuds
Caractéristiques commerciales
Capacité 950 passagers
Carrière
Armateur Cunard Line (1976-1996)
Awani Cruises (1996-1998)
Royal Olympic Cruises (1998-2002)
Royal Olympia Cruises (2002-2004)
Maximus Navigation Ltd (2004-2014)
Affréteur Royal Navy (1982-1983)
Holiday Kreuzfahrten (2005-2006)
Louis Cruise Lines (en) (2007)
Quail Cruises (2009)
Cruise & Maritime Voyages (en) (2010-2012)
Pavillon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1975-1990)
Drapeau des Bahamas Bahamas (1990-1996)
Drapeau de la Grèce Grèce (1996-2004)
Drapeau du Portugal Portugal (2004-2014)
Port d'attache Southampton (1975-1990)
Nassau (1990-1996)
Le Pirée (1996-2004)
Madère (2004-2014)
IMO 7358561

Le Cunard Countess est un navire de croisière construit en 1976 par les chantiers Burmeister & Wain (en) de Copenhague pour la compagnie Cunard Line. Il est achevé aux chantiers Navali Mechaniche Affini de La Spezia. Après avoir changé plusieurs fois de noms et d’armateurs, il est détruit à Aliağa en 2014 après avoir été endommagé par un incendie alors qu’il est désarmé à Chalkis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Cunard Countess est un navire de croisière construit en 1973 par les chantiers Burmeister & Wain (en) de Copenhague. Après livraison, il est envoyé aux chantiers Navali Mechaniche Affini de La Spezia pour être achevé. Il est mis en service le et est baptisé à San Juan par Janet Armstrong, la femme de Neil Armstrong.

En , il est rejoint sur les croisières dans les Caraïbes et aux Bermudes par son navire jumeau, le Cunard Princess. C’est notamment l’un des rares navires de croisières qui se rendait régulièrement à Grenade pendant la période révolutionnaire de l’île. Il joue un rôle majeur dans le soutien de l’industrie touristique locale de l’île au cours de ces sombres années.

L’Ocean Countess à Helsinki en .

En , après la fin de la Guerre des Malouines, le navire est réquisitionné pendant six mois par la Royal Navy pour emmener les troupes britanniques des îles Malouines à l’île de l’Ascension le temps que l’aéroport de Port Stanley soit remis en service. Les familles et les amis des victimes du conflit ont également effectuées un voyage sur le navire afin de participer à des commémorations en mer et à terre. À la fin de la réquisition, la Cunard Line obtient le payement d’une rénovation du navire à Malte pour 2 000 000 . En , le Cunard Countess est remis en service dans les Caraïbes. En 1990, le pavillon du navire est modifié, passant de celui du Royaume-Uni à celui des Bahamas.

En , il est vendu à la compagnie Awani Cruises qui le rebaptise Awani Dream II, mais la compagnie connait de grosses difficultés financières et le navire est vendu à Royal Olympic Cruises en 1998. Il est renommé Olympic Countess. Le , alors que le navire quitte le port de Malaga pour La Barbade, les moteurs tombent en panne et le navire doit être ramené à Malaga avant d’être réparé en Grèce. En 2002, Royal Olympic Cruises devient la Royal Olympia Cruises. Le navire est renommé Olympia Countess à cette occasion. Le , le navire est placé en détention à Durban à la suite de la faillite de son armateur.

Le , il est acquis aux enchères par la compagnie Maximus Navigation Ltd, une filiale de Majestic International Cruises. Il est renommé Ocean Countess et est transféré sous pavillon portugais. En , il est affrété par la compagnie Holiday Kreuzfahrten qui le renomme Lili Marleen, mais la compagnie fait faillite en et le navire est ensuite désarmé en baie d’Eleusis sous son vrai nom, Ocean Countess. En mai et , il est affrété par Louis Cruise Lines (en) et navigue en Grèce sous le nom de Ruby, puis reprend le nom d’Ocean Countess à la fin de l’affrètement. En 2009, le navire est affrété par Quail Cruises.

En , le navire est affrété par la compagnie Cruise & Maritime Voyages (en) pour deux ans, puis il est désarmé à Chalkis. Le un incendie se déclare à bord. L’équipage de garde, composé de cinq personnes, est évacué. Le sinistre est maîtrisé après quatre jours, mais le navire est déclaré « Perte Totale » et vendu à la casse. Il est échoué à Aliağa en et détruit.

Aménagements intérieurs[modifier | modifier le code]

L’équipement du navire comprend:

  • 8 ponts passagers
  • 4 ascenseurs
  • Systèmes afin de réduire les vibrations et la réduction du bruit dans les lieux publics.
  • 6 suites
  • 72 mini-suites
  • 303 cabines extérieures
  • 151 cabines intérieures
  • TV interactive, minibar, coffre-fort, radio, salle de bains avec douche ou baignoire, sèche-cheveux, climatisation et chauffage, téléphone et connexion Internet.
  • Services (accueil, bureau d’excursions, centre médical)
  • Chambres / salles de conférence (Mercure Théâtre de 173 places, l’Univers du Club avec 510 sièges)
  • 4 restaurants
  • 4 bars dont deux externes
  • Centre de beauté avec institut et 5 salles de massages.
  • Sport : piste de jogging, jeu de palets, salle de gym, salle de fitness
  • Deux piscines dont une couverte
  • Plaisir : boutiques, cafés internet, casino, discothèque, salle de jeux, bibliothèque, aire de jeux et mini-club

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]