Culture maltaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture de Malte, pays insulaire de l'Europe du Sud, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (< 500 000, estimation 2017). La culture maltaise (de l'île de Malte) est fortement imprégnée par la religion catholique, religion de 95 % de la population[1].

Langue(s)[modifier | modifier le code]

La république de Malte reconnaît une langue nationale, le maltais et deux langues officielles, le maltais et l’anglais[2]. L’administration, les tribunaux emploient normalement le maltais, mais ils peuvent employer l’anglais s’ils le jugent nécessaire.

L'origine de la langue est l'arabe ifriqiyen relexifié à partir de superstrats italien, sicilien, dans une moindre mesure français et plus récemment anglais[3]. En raison de son origine siculo-arabe, le maltais est classé comme langue sémitique[4]. C'est aussi la seule langue vivante représentative de la famille des dialectes siculo-arabes écrite en alphabet latin complété.

La grande majorité des insulaires (95 %) parle le maltais. Cependant, en raison de la longue colonisation britannique, l’anglais joue également un rôle important. Même si seules 6 200 personnes sont de langue maternelle anglaise, la place de l’anglais est importante sur le plan socio-politique, car il demeure l’une des deux langues officielles de la République de Malte. Le secteur du séjour linguistique, avec plus de 40 écoles à Malte, utilise la présence de cette communauté anglophone et la place de l’anglais comme langue officielle pour proposer des cours d’anglais dans une ambiance très méditerranéenne.

Parmi les langues utilisées à Malte l'italien est pratiqué par environ 2 % de la population (8 500 locuteurs). L'italien, qui était une des langues officielles de Malte jusqu’aux années 1930, est en tout cas compris et parlé par environ 100 000 à 120 000 Maltais.

Par ailleurs, le droit maltais ne définit pas la notion de minorité nationale : il n’existe donc aucun groupe de population reconnu comme tel. C’est pourquoi aucun instrument juridique n’a été adopté et la nécessité de lois particulières dans le domaine des langues ne s’est pas fait sentir. Il n’existe donc aucune loi visant à assimiler les minorités nationales ou à mettre en œuvre une politique générale d’intégration ou de protection. Le gouvernement de Malte déclare qu’il n’existe sur son territoire aucune minorité nationale au sens de la convention-cadre pour la protection des minorités nationales. Toutefois, Malte considère la ratification () de la convention-cadre comme un acte de solidarité par rapport aux objectifs de la convention[5].

Traditions[modifier | modifier le code]

Religion(s)[modifier | modifier le code]

La religion d’État est le catholicisme romain mais chacun est libre d’exercer la religion de son choix car la liberté de conscience est garantie par la constitution.

Il y a 97 % de catholiques, 1 % de chrétiens non-catholiques (orthodoxes et protestants), 1 % de musulmans et 1 % sans religion.

Symboles[modifier | modifier le code]

Folklore et Mythologie[modifier | modifier le code]

Croyances[modifier | modifier le code]

Pratiques[modifier | modifier le code]

Fêtes[modifier | modifier le code]

Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Jour de l'an L-Ewwel tas-Sena
10 février Fête du naufrage de saint Paul Il-Festa tan-Nawfraġju ta’ San Pawl
19 mars Fête de saint Joseph Il-Festa ta’ San Ġużepp
31 mars Jour de la liberté Jum il-Helsien Fête nationale
14 avril Vendredi saint Il-Ġimgħa l-Kbira
1er mai Fête du Travail Jum il-Ħaddiem
7 juin 7 juin Is-Sette Giugno Fête nationale
29 juin Fête de saint Pierre et saint Paul Il-Festa ta' San Pietru u San Pawl (L-Imnarja)
15 août Assomption Il-Festa ta' Santa Marija Assunta
8 septembre Fête de la Victoire Jum il-Vittorja Fête nationale
21 septembre Jour de l'Indépendance Jum l-Indipendenza Fête nationale
8 décembre Fête de l’Immaculée conception Il-Festa ta' l-Immakulata Kuncizzjoni
13 décembre Jour de la République Jum ir-Repubblika Fête nationale
25 décembre Jour de Noël Jum il-Milied

Société[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Étiquette[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Droit[modifier | modifier le code]

État[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Arts de la table[modifier | modifier le code]

Cuisine(s)[modifier | modifier le code]

Boisson(s)[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Activités physiques[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

  • Arts martiaux à Malte

Média[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Internet (.mt)[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Littérature contemporaine[modifier | modifier le code]

Artisanat[modifier | modifier le code]

Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. On parle alors de trésor humain vivant. Mais une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

Design[modifier | modifier le code]

Textiles, cuir, papier[modifier | modifier le code]

Bois, métaux[modifier | modifier le code]

Poterie, céramique, faïence[modifier | modifier le code]

Verrerie d'art[modifier | modifier le code]

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Dessin[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Graphisme[modifier | modifier le code]

Arts du spectacle[modifier | modifier le code]

Musique(s)[modifier | modifier le code]

Danse(s)[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Autres : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitation[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Malte sert régulièrement de décor et de lieu de tournage à de nombreux films et séries télévisées[6]. Malte abrite les studios de tournage Mediterranean Film Studios qui sont situés à Il-Kalkara[6]. Parmi les films tournés à Malte peut citer L’Espion qui m’aimait dans la série des James Bond, Gladiator de Ridley Scott, ou encore Munich de Steven Spielberg[6]. Les décors du film Popeye de Robert Altman , situés à Il-Mellieħa sont devenus un parc d'attraction[6]. Malte sert aussi de cadre pour de nombreuses scènes de la série américaine Game of Thrones[6].

Autres[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit :

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Carmel Cassar, Society, culture and identity in early modern Malta, Mireva, 2000, 336 p.
  • (en) Andreas Raab, Imperialism and Popular Culture Using Malta as a Case Study, GRIN Verlag, 2009, 11 p. (ISBN 9783640309436)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Malte, l'île artiste, film de Sylvie Deparnay, Polygram vidéo, Paris, 1995, 55 min (DVD)
  • Malte la verte, film de Claude-Pierre Chavanon, Octogone productions, Lyon, 2008, 51 min 30 s (DVD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Malta (Countries and their Cultures)

Notes et références[modifier | modifier le code]