Culture du Wessex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La culture du Wessex est la culture protohistorique prédominante du centre et du sud de l'Île de Bretagne durant l'Âge du bronze ancien, originellement défini par l'archéologue britannique Stuart Piggott en 1938[1]. Elle ne doit pas être confondue avec le royaume anglo-saxon de Wessex.

Cette culture est apparentée à la culture de Hilversum du sud des Pays-Bas, de Belgique et du nord de la France, et reliée à la Culture des tumulus[2] du nord de la France, prototypée avec le groupe campaniforme du Rhin moyen et communément divisée en phases consécutives Wessex I (2000-1650 av. J.C.) et Wessex II (1650-1400 av.J.C.). Wessex I est étroitement associée à la construction et à l'utilisation des phases plus tardives de Stonehenge.

Depuis la fin du XXe siècle il est devenu coutumier de considérer la culture du Wessex comme une strate sociale limitée plutôt qu'un groupe culturel distinct, spécifiquement en référence à la centaine de tombes particulièrement richement meublées dans et autour du Wiltshire. Le groupe culturel est cependant qualifié comme étant l'un des groupes intrusifs du Campaniforme qui apparait en Irlande[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] The Concise Oxford Dictionary of Archaeology - Timothy Darvill, 2002, Wessex culture, p. 464, Oxford University Press, (ISBN 0-19-211649-5)
  2. The Armorican Tumuli of the Early Bronze Age, A Statistic Analysis for Calling the Two Series into Question -Mareva Gabillot et al.
  3. Ancient Ireland, Life before the Celts - Laurence Flanagan, 1998, p. 83, Gil & MacMillan, (ISBN 0-7171-2433-9)

Voir également[modifier | modifier le code]