Culture du Kazakhstan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un élément culturel image illustrant le Kazakhstan
Cet article est une ébauche concernant un élément culturel et le Kazakhstan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cet article présente différentes informations sur la culture du Kazakhstan.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial au Kazakhstan.

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 10/01/2016) :

  • 2014 : L'aitysh/aitys, art de l'improvisation (Kazakhstan – Kirghizistan)[1].
  • 2014 : L’art traditionnel kazakh du dombra kuï[2].
  • 2015 : Connaissances et savoir-faire traditionnels liés à la fabrication des yourtes kirghizes et kazakhes (habitat nomade des peuples turciques) (Kazakhstan – Kirghizistan)[3].

Registre international Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 10/01/2016) :

  • 2003 : Collection des manuscrits de Khoja Ahmed Yasawi[4].
  • 2005 : Documents audiovisuels du mouvement antinucléaire Nevada-Semipalatinsk[5].
  • 2011 : Fonds archivistique de la mer d’Aral[6].

Langue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kazakh.

La langue kazakhe appartient au groupe des langues turques de la famille des langues altaïques.

Légendes[modifier | modifier le code]

Musique traditionnelle[modifier | modifier le code]

Chanteuse, joueur et joueuses de dombra en costume traditionnel de Nowruz
Article détaillé : Musique kazakhe.

Cinéma[modifier | modifier le code]

La politique culturelle de l'URSS en matière de cinéma a formé le premier cinéma kazakh, avec déplacement des individus et transferts des compétences. Les films en langue kazakh pour un public kazakh sont facilement repérables.

Cinéastes actifs au Kazakhstan avant 1980[modifier | modifier le code]

  • Huat Abusejtov (1904-) : Rafale (1958), La route de la vie (1959), Naïzatas (1969)
  • Saken Ajmanov (1914-1970) : Le poème d'amour (1954),...
  • Efim Aron (1906-) : Les chants d'Abaï (1945), La corne d'or (1948), Botagoz (1957), Sur la rive sauvage de l'Irtych (1959)
  • Mazit Begalin (1922-) : Ce fut à Chougla (1954), Son temps viendra (1957), Retour sur terre (1959), La piste se perd à l'horizon (1964), Protégeons Moscou (1967), Le chant de Manchouk (1969)
  • Emir Fajk (1909-) : Un cadeau volant (1956), Une fois, la nuit (1959), Mon petit garçon (1962), Interroge ton cœur (1964)
  • Sultan-Ahmet Hodzikov (1923-) : Mère et fils (1956), Nous, ceux de Semiretch (1958), Si chacun d'entre nous... (1961), Kyz-Jubek (1970)
  • Aleksandr Karpov (1922-) : Le silence (1960), Le flottage (1961), Le dit de la mère (1963), Mille verstes de route (1968)
  • Abdulla Karsakbaev (1926-) : On m'appelle Koja (1963), Matin anxieux (1967), Voyage dans l'enfance (1969), Poursuite dans la steppe (1980)
  • Eldor Urazbaev (1940-) : Le Rapid-Transsibérien (1977)
  • Lavrenti Son (1941-)

Mais aussi :

  • Leonid Agranovic (1942-) : Le bouclier de la ville (1979)
  • Sarip Bejsemmbaev (1926-) : C'est notre fils (1959), Nous sommes quatre (1971), Garde ton étoile (1975)
  • Pavel Bogoljubov (1904-1955) : La jeune cavalière (1955)
  • Jurij Culjukin (1929-) : Sérieusement... mais en plaisantant (1963)
  • Kanynbek Kasymbekov (1943-) : Chok et Cher (1971)
  • Azerbajdzan Mambetov : Les ailes de la chanson (1967), Le sang et la sueur (1978), Les courriers remplissent leur mission (1980)
  • Bulat Mansurov (1937-) : Koulaguer (1972), Une parabole d'amour (1976)
  • Ararat Masanov (1936-) : Horizon (1973)
  • Aleksandr Medvedkin (1900-) : Printemps inquiet (1955)
  • Tolomus Okeev (1935-) : Le féroce (1973)
  • Jurij Piskunov (1937-) : L'hiver, mauvaise saison (1972)
  • Georgij Pobedonoscev (1910-) : Les bouleaux dans la steppe (1956)
  • Jurij Siller (1942-) : La journée particulière (1971)
  • Vitalij Vojteckij (1909-1977) : Tes amis (1960)
  • Darezhan Omirbaev est un réalisateur, scénariste et acteur kazakh.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Claudia Chang, Of gold and grass: Nomads of Kazakhstan, treasures of the Kazakh, Foundation for International Arts and Education, Bethesda, MD., 2007 (ISBN 9780967845142)
  • (en) Askar Esmakhanov, Cultural memorials of Kazakhstan, Didar, Almaty, 1998, 5 vol. : Kazakh musical instruments ( (ISBN 9965040036) ; Kazakh traditional costumes (ISBN 9965040060) ; Ancient gold of Kazakhstan (ISBN 996504015X) ; Carpets of Kazakhstan (ISBN 9965040214) ; Ancient ceramics of Kazakhstan (ISBN 9965040249)
  • (en) Dilip Hiro, Inside Central Asia : a political and cultural history of Uzbekistan, Turkmenistan, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Tajikistan, Turkey, and Iran, Overlook Duckworth, New York, 2009, 448 p. (ISBN 9780715638774)
  • (fr) Yves-Marie Davenel, « Sous le même toit » : affirmation culturelle et intégration citoyenne de la minorité Tatare dans le Kazakhstan contemporain, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 2009, 457 p. (thèse de doctorat d'Anthropologie sociale et ethnologie)
  • Sabrina Dorlin, Histoire culturelle des Allemands au Kazakhstan de la Seconde Guerre mondiale à nos jours : des efforts d'enracinement aux perspectives de retour, Connaissances et savoirs, Paris, 2005, 583 p. (ISBN 2-7539-0003-5) (texte remanié d'une thèse de doctorat d'Études germaniques, spécialité Civilisation, Université Lyon 2, 2003)
  • Xavier Hallez, Saïra et Abdulkhamit Raïymbergenov, Le chant des steppes, musique et chants du Kazakhstan, Paris, Éditions du Layeur (ISBN 2-911468-78-3)
  • Marlène Laruelle et Sébastien Peyrouse, Les Russes du Kazakhstan : identités nationales et nouveaux États dans l'espace post-soviétique, Maisonneuve et Larose, Paris, 2004, 354 p. (ISBN 2-7068-1834-4)
  • Anne-Marie Vuillemenot, La yourte et la mesure du monde : avec les nomades au Kazakhstan, Academia-Bruylant, Louvain-la-Neuve, 2009, 281 p. (ISBN 978-2-87209-926-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]