Culture du Bhoutan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parade en musique au Bhoutan

La culture du Bhoutan est l'une des cultures tibétaines, dont elle dérive ; la langue officielle, le dzongkha qui est un dialecte du tibétain, les principes théocratiques, la religion, et les arts séculaires, avec notamment les Thangkas, et de nombreux autres éléments comme la musique, l'architecture bhoutanaise (en) (dzong, ou monastère comme le Taktshang) en sont proches.

La séparation du Tibet et du Bhoutan et l'unification de ce dernier s'est réalisé dans les années 1630 sous Shabdrung Ngawang Namgyal (1594–1651).

Elle est probablement davantage influencée par la culture indienne que l'ensemble du Tibet, du fait de la situation géographique du pays.

Langue(s)[modifier | modifier le code]

Traditions[modifier | modifier le code]

Religion(s)[modifier | modifier le code]

Symboles[modifier | modifier le code]

Folklore[modifier | modifier le code]

Croyances[modifier | modifier le code]

Mythologie[modifier | modifier le code]

Fêtes[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

Littérature(s)[modifier | modifier le code]

Littérature contemporaine[modifier | modifier le code]

Née en 1952 dans le district de Bumthang, Kunzang Choden est une écrivaine anglophone, auteur du premier roman bhoutanais, Le Cercle du Karma (2005). Sa vie et son œuvre témoignent de son engagement, tant pour la condition des femmes que pour le développement de son pays et la transmission des traditions orales.

Sommaire[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Internet[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Dessin[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Graphisme[modifier | modifier le code]

Arts du spectacle[modifier | modifier le code]

Musique(s)[modifier | modifier le code]

Danse(s)[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Autres : marionnettes, mime, pantomime, prestidigidation[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Arts de la table[modifier | modifier le code]

Cuisine(s)[modifier | modifier le code]

Boisson(s)[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Activités physiques[modifier | modifier le code]

Sports, arts martiaux[modifier | modifier le code]

Artisanats[modifier | modifier le code]

Textiles, cuir, papier[modifier | modifier le code]

Bois, métaux[modifier | modifier le code]

Poterie, céramique, faïence[modifier | modifier le code]

Verrerie d'art[modifier | modifier le code]

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial au Bhoutan.

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 10/01/2016) :

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Terese Tse Bartholomew et John Johnson (dir.), Au pays du Dragon : arts sacrés du Bhoutan, Réunion des musées nationaux, Musée Guimet, Paris, 2009, 389 p. (ISBN 978-2-7118-5664-0) + DVD
  • (en) Felicity Shaw, Conserving our heritage: evolution of the National Library of Bhutan, National Library & Archives of Bhutan, Thimphu, 2013, 183 p. (ISBN 978-99936-1716-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]