Culture de la Lituanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Lituanie est un pays de 3,5 millions d'habitants du Nord-Est de l'Europe. Elle a une longue histoire depuis le XIIIe siècle. La culture et la langue lituanienne ont été des éléments essentiels pour le maintien de la nation lituanienne au cours de l'occupation soviétique des XIXe et XXe siècles, et ont facilité la renaissance de ce pays et son intégration parmi les 28 membres de l'Union Européenne.

Cuisine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine lituanienne.

Le plat national est le cepelinai (zepelin, représentatif de sa forme) à base de pommes de terre. Le kissel à la canneberge (kisielius) constitue un mets traditionnel du réveillon de Noël.

Littérature[modifier | modifier le code]

Parmi les écrivains principaux se trouvent Jurga Ivanauskaitė et JoAnne Akalaitis.

Peinture[modifier | modifier le code]

Château. Conte de fées de Mikalojus Konstantinas Čiurlionis (1909)

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique lituanienne.

La musique lituanienne est polyphonique. Ses nombreux chants sont pourvus d'une riche instrumentation typique. La musique folklorique est encore très en vogue dans le pays, malgré le succès grandissant des musiques actuelles d'origine occidentale.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le cinéaste Sharunas Bartas compte parmi les grands cinéastes européens.

Le second cinéaste reconnu est Marc Sorkin.

Sont également reconnus au niveau international le documentariste Audrius Stonys (en), ainsi que Arunas Matelis, Kristijonas Vildžiūnas et Valdas Navasaitis.

Sont d'origine lituanienne les frères Adolfas Mekas et Jonas Mekas.

Quelques réalisateurs[modifier | modifier le code]

Quelques films[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Le petit soldat lituanien
  • 1931 : Onite et Ionelis
  • 1947 : Marité
  • 1953 : L'Aube sur le Niémen
  • 1956 : Le noyé, Le retour d'Ignotas
  • 1960 : Les héros vivants
  • 1962 : Les pas dans la nuit
  • 1963 : Chronique d'un jour
  • 1965 : Personne ne voulait mourir
  • 1969 : La Belle
  • 1970 : L'Eté des hommes
  • 1971 : Les plaies de la terre
  • 1972 : Ce doux mot : Liberté
  • 1978 : Les Centaures

Quelques acteurs[modifier | modifier le code]

Quelques actrices[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Le basket-ball est le sport national. Quelques Lituaniens, ex-stars de la NBA, sont des personnalités importantes du pays.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit :

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 10/01/2016) :

  • 2008 : Les célébrations de chants et danses baltes (partagé avec l'Estonie et la Lettonie)[1]

Registre international Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 10/01/2016) :

  • 2008 : La création et le symbolisme des croix[2].
  • 2009 : La Voie balte - Chaîne humaine reliant trois Etats dans leur marche pour la liberté[3].
  • 2010 : Les Sutartinės, chants lituaniens à plusieurs voix[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dovid Katz, Lithuanian Jewish Culture, Central European University Press, 2010, 398 p. (ISBN 9789639776517)
  • (en) Kevin O'Connor, Culture and Customs of the Baltic States, Greenwood Publishing Group, 2006, 274 p. (ISBN 9780313331251)
  • (en) Saulius Žukas, Lithuania: past, culture, present, Baltos lankos, 1999, 295 p. (ISBN 9789986861508)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]