Culture de la Lettonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture de la Lettonie, pays de l'Europe du Nord, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (2 000 000, estimation 2017).

Langues, peuples, cultures[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Populations[modifier | modifier le code]

Traditions[modifier | modifier le code]

Religion(s)[modifier | modifier le code]

Symboles[modifier | modifier le code]

Folklore et Mythologie[modifier | modifier le code]

Croyances[modifier | modifier le code]

Pratiques[modifier | modifier le code]

Fêtes[modifier | modifier le code]

Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier 1er de l'an Jaungada diena
Vendredi saint Vendredi saint lielā piektdiena Vendredi saint se dit lielā piektdiena : « le grand vendredi »
Lundi de Pâques Lundi de Pâques Otrās Lieldienas Pâques se dit Lieldienas : « les grands jours »
1er mai Fête du travail Darba svētki
4 mai Indépendance de 1990 Neatkarības deklarācijas pasludināšana diena
23 juin Fête de Ligo Līgo svētki ou Zāļu diena fête du solstice d'été qui s’enchaîne avec la Saint-Jean
24 juin Saint-Jean Jāņu diena
18 novembre Fête nationale (proclamation de la république) Latvijas republikas proklamēšana diena Ou le lendemain en cas de week-end
25 décembre Noël Ziemassvētki : « fête de l'hiver »
26 décembre Lendemain de Noël Otrie Ziemassvētki
31 décembre Saint-Sylvestre Vecgada diena

Les noms de Lieldienas et Ziemassvētki sont originaires de la mythologie lettone et repris par les missionnaires allemands lors de la christianisation.

Autres jours importants :

Société[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Noms[modifier | modifier le code]

Étiquette[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Éducation en français[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Droit[modifier | modifier le code]

État[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Arts de la table[modifier | modifier le code]

Cuisine(s)[modifier | modifier le code]

Boisson(s)[modifier | modifier le code]

Les consommations lettones sont variées :

Le grand nombre de bars, boîtes, clubs, fêtes, laisse supposer une grande consommation alcoolique, été comme hiver. Pourtant, le nombre encore plus important de commerces d'alcool (bière, vin, vodka, balzam, whisky…) en ville fait qu'ils sont généralement vides d'acheteurs visibles (au printemps 2017).

Santé[modifier | modifier le code]

Activités physiques[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Timbre letton à l'effigie d'Imants Ziedonis (2014)

XVIIIe siècle et XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle et XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

  • Liste de journaux en Lettonie, Presse quotidienne en Lettonie (rubriques)
  • Journaux actuels[51],[52],[53]
  • Journaux anciens en allemand[56]
    • Rigische Novellen (1680-1710)
    • Rigische Nachrichten (1681-1710)
    • Rigishce Anzeigen (1761-1852)
    • Mitausche Zeitung (1766-1916)
    • Rigische Politische Zeitung (1778-1889)
    • Rigasche Zeitung (1778-1919)[57]
    • Mitau(i)sche Anzeigen (1797-1824)
    • Rigasche Stadtblätter (1810-1910)
    • Livländische Gouvernements-Zeitung (1852-1917)
    • Goldingenscher Anzeiger (1875-1930)
    • Rigaer Tageblatt (1882-1915)
    • Düna Zeitung (1888-1909)
    • Rigasche Rundschau (de) (1894-1939)
    • Zeitung der Rigaschen Stadtpolizei (1895-1913)
    • Windausche Zeitung (1901-1931)
  • Journaux anciens en yiddish
  • Journaux anciens en russe

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Internet (.lv)[modifier | modifier le code]

Artisanats[modifier | modifier le code]

Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. On parle alors de trésor humain vivant. Mais une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

Parmi les références :

  • Ornement letton / Latvju Rakski, bilingue français et letton, Riga, trois tomes, 1924-1931, réédition 1990
  • Publications du Musée de l'histoire de Riga et de la navigation :
    • Mebelu kolekcija, collection de mobilier
    • Porcelana kolekcija, collection de procelaines
    • Apgerbu kolekcija, collection de costumes
    • Ierocu kolekcija, collection d'armes
    • Muzicas instrumentu kolekcija, collection d'instruments de musique


Design[modifier | modifier le code]

Textiles, cuir, papier[modifier | modifier le code]

Bois, métaux[modifier | modifier le code]

Mobilier

Poterie, céramique, faïence[modifier | modifier le code]

  • Pēteris Martinsons (lv) (1931-2013), le père du renouveau de la céramique lettone, dont un legs honore le Marc Rothko Art Centre (Daugavpils)
  • Poterie lettonne (en), nombreux potiers et céramistes
    • Silivija Smikdena (1935-), Juta Rindina (1953-), Ilona Romule (1962-)
    • Elina Tintane (1978-), Sanita belite (1978-)
    • Ilona Sausa, Eleonora Pastare, Lilija Zeiler, Nellija Dzalba, Inguna Skuja, Valentins Petiko,
    • Latgale : Valdis Paulins, Eriks Kudis, Valentins Petjko, Evalds Vasilievskis…
    • Vidzeme : Peteris Gailums, Viktors Pankos, Antons Uspelis, Ilmars Vealis…
  • Latvijas keramika (lv)
  • Latgales keramika (lv), Baltic Raku de Daugavpils : Ilona Sausa, Liga Cible, Nellija Dzalba, Mairita Folkmane
  • Baltars (en), porcelaine de Riga (1924-1930), avec musée en Vieille Ville
  • Fabrique de porcelaine : Piebalga (Vidzeme)
  • Rigas Porcelana Muzejs[65]

Verrerie d'art[modifier | modifier le code]

  • Livani (Latgale) : nombreux artisans verriers, Musée du Verre Livanu Stilka Muzejs

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

  • Bijoux en argent
  • Bijoux en ambre[66], d'origine balte (ou de Kaliningrad)
  • Bijoux Art Nouveau
  • Bijoux fantaisie, en tissu, papier, bois...

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Dessin[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Pu, Soleil d'automne
Janis Rozentāls, Nāve, 1897
Johans Valters, Marché de Jelgava (1897)
Johannes Walter-Kurau, 1920-1930, Nue debout

Deux ouvrages donnent une bonne synthèse récente des arts visuels lettons entre 1900 et 1935 :

  • Dace Lamberga, Le modernisme classique : La peinture lettone au début du 20e siècle[68], 2005
  • Suzanne Pourchier-Plasseraud[69], les Arts de la nation : construction nationale et arts visuels en Lettonie, 1905-1934[70], 2013

Période 1780-1915[modifier | modifier le code]

Période 1915-1940[modifier | modifier le code]

Période 1915-1985[modifier | modifier le code]

Période 1985-2000[modifier | modifier le code]

Période actuelle[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Graphisme[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Arts du spectacle[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Culte œcuménique à la cathédrale protestante de Riga

La langue et la culture lettone avant le XIXe siècle étaient transmises par voix orale et principalement par le biais de petites chansons appelées Dainas. Cette partie du folklore letton n'a été que peu traduite. Krišjānis Barons (1835-1923) et Andrejs Jurjāns (en) (1856-1922) sont les plus célèbres des collecteurs.

La Lettonie organise tous les cinq ans un festival des chants et des danses depuis 1873, qui accueille 30 000 choristes à Rīga[75].

De nos jours, la Lettonie dont les habitants s'appellent eux-mêmes le peuple chantant est riche d'une importante production musicale et balaie tous les horizons. Cependant, la production musicale n'est pas vraiment vecteur d'échanges idéologiques ou de revendication dans la majeure partie des cas. Le thème le plus populaire reste celui de l'amour. Mais un peuple responsable de la (Révolution chantante).

Depuis 2000, Mariss Jansons (1943) chef d'orchestre et Gidon Kremer (1947) violoniste sont deux musiciens de renommée internationale.

Danse[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Autres scènes : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitation[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Tournage de Sapņu komanda 1935 (Dream team 1935) en 2012

La Lettonie compte un grand réalisateur... russe, Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, qui y est né en 1898 et qui est surtout connu pour Le Cuirassé Potemkine (1925). Son principal opérateur fut Édouard Tissé.

Le premier film tourné en Lettonie, en 1910, est un documentaire, réalisé par Aleksandrs Stanke[85].

Riga Film Studio (en letton : Rīgas kinostudija) est la plus vieille société de production cinématographique de Lettonie[86].

Réalisateurs lettons[modifier | modifier le code]

  • Pāvels Armands (1902-1964): Givre de printemps (Salna pavasarī, 1955) [87]
  • Aloizs Brenčs (1929-1998) : Le long chemin dans les dunes (Ilgais ceļš kāpās, 1983)
  • Oļģerts Dunkers (1932-1997) : Un détour après l'autre (Ceļa zīmes, 1969), Klav fils de Martin (Klāvs - Mārtiņa dēls, 1970), Attaque contre la police secrète (Uzbrukums slepenpolicijai, 1974)
  • Rostislav Gorjaev (1934-2007) : Sur la piste (1964), Nocturne (1964), La confrontation (1973)
  • Rolands Kalniņš (1922-) : Ilze (1959)[87], Tempête (Vētra, 1960), Sous terre (Pazemē, 1963), Je n'ai rien oublié, Richard (1966), L'affaire de Tseplis (1972)
  • Varis Krūmiņš (1931-2004) : Les causes et les conséquences (Cēloņi un sekas, 1956), Le Fils du pêcheur (Zvejnieka dēls, 1957)[87], L'écho (Atbalss, 1959), Les héritiers de la route de guerre (Kara ceļa mantinieki, 1971)
  • Leonīds Leimanis (1910-1974) : Nauris (1957), Le glaive et la rose (Šķēps un roze, 1959)[87], Edgar et Christine (Purva bridējs, 1966), Chez la dame riche (Pie bagātās kundzes, 1969)
  • Ada Neretniece (1924-2008) : Rita (1957), L'étrangère au village (Svešiniece ciemā, 1958)[87], Ton bonheur (Tava laime, 1960), Les Dupes (Pieviltie, 1961), Il est vivant (Viņš dzīvs, 1963), Le Serment d'Hippocrate (Hipokrāta zvērests, 1965), Le matin d'un long jour (Ilgās dienas rīts, 1968), Capitaine Jack (Kapteinis Džeks, 1972)
  • Gunārs Piesis (1931-1996) : Merci pour le printemps (Kārkli pelēkie zied, 1961), On n'a plus besoin d' aller nulle part (Nekur vairs nav jāiet, 1964), Dans l'ombre de la mort (Nāves ēnā, 1971), Soufflez, les vents, soufflez ! (Pūt, vējiņi! 1973), Ton fils (Tavs dēls, 1978)
  • Voldemārs Pūce (1906-1981) : Kaugurieši (1941), Le Temps des arpenteurs (Mērnieku laiki, 1968)
  • Juris Podnieks (1950-1992): Est-il facile d'être jeune ? ( Vai viegli būt jaunam?, 1986), La Fin de l’Empire (Impērijas gals, 1991)
  • Laila Pakalniņa (1962-): L'Église (Baznīca, 1993), Le Ferry (Prāmis) 1994, It'll Be Fine (court-métrage, 2004)
  • Jānis Streičs (1936-): Le Moulin fatal (Likteņdzirnas, 1997)
  • Ivars Seleckis (1934) : Šķērsiela (1988)
  • Aleksandrs Leimanis (1913-1990) : Les Serviteurs du Diable (Vella kalpi, 1970)
  • Ansis Epners (1937-2003) : Je suis letton (Es esmu latvietis, 1990)

Autres[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit :

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité (au 10/01/2016) :

Registre international Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 10/01/2016) :

  • 2009 : La Voie balte - Chaîne humaine reliant trois États dans leur marche pour la liberté[94]
  • 2001 : Dainu skapis - Cabinet de chants folkloriques - comme élément des Archives du Folklore Letton[95]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kevin O'Connor, Culture and Customs of the Baltic States, Greenwood Publishing Group, 2006, 274 p. (ISBN 9780313331251)
  • Suzanne Pourchier-Plasseraud, Les arts de la nation : construction nationale & arts visuels en Lettonie, 1905-1934, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2013, 377 p. + pl. (ISBN 978-2-7535-2227-5) (texte remanié d'une thèse)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.france-estonie.org/article.php?id_article=21
  2. http://jews.lv/en/organization/jewish-museums/
  3. http://www.latvia.eu/fr/key-facts/symbols
  4. http://www.euroconte.org/de-de/anthropologiedelacommunicationorale/lalitt%C3%A9ratureorale/ancragesculturels/europe/lettonie.aspx
  5. a et b https://www.europeanasounds.eu/fr/actualites-fr/les-premiers-enregistrements-des-archives-du-folklore-letton
  6. http://www.mamalisa.com/?t=fc&c=285
  7. http://eprimaire.free.fr/contes/tradi/recits_eu.html
  8. http://www.pays-baltes.com/lettonie/chants_traditionnels.htm
  9. http://www.unproverbe.com/proverbes-lettons.html
  10. http://www.euroguidance-france.org/etudier-en-europe/lettonie/etudier-en-lettonie/
  11. http://www.institut-francais.lv/
  12. http://www.rfl.lv/francais/
  13. http://www.ecolejulesverne.lv/fr/
  14. http://www.deutscheschuleriga.lv/
  15. http://www.rvvg.lv/de/
  16. http://www.isl.edu.lv/
  17. http://www.isriga.lv/en/
  18. http://latvia.kingscollegeschools.org/
  19. http://www.bki.lv/lang/eng/
  20. http://www.centropicasso.lv/en/
  21. http://webdoc.rfi.fr/lettonie-russie-aliens-russes-non-citoyens/
  22. http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=950
  23. a et b http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse?codeAnalyse=1568
  24. https://www.diploweb.com/L-extreme-droite-en-Europe.html
  25. http://resistances.be/lettonie.html
  26. http://www.crif.org/fr/blog/extreme-droite-et-neonazisme-dans-les-pays-baltes-le-danger
  27. http://www.latvia.eu/fr/traditions/cuisine
  28. http://www.pays-baltes.org/2011/04/manger-en-lettonie/
  29. http://www.liveriga.com/en/8180-the-european-region-of-gastronomy-2017
  30. http://www.latvia.eu/fr/hey-beer-lovers-come-latvia
  31. http://www.lacplesisalus.lv/
  32. http://www.valmiermuiza.lv/en/
  33. ttps://www.bestwineimporters.com/fr/base-de-donnees-dimportateurs-de-vins-de-lettonie/
  34. http://www.visit.sabile.lv/colline-du-vin-de-sabile/
  35. https://www.lettonie-francija.fr/lettonie-visit-Sabile-tourism-santons-vignes-16
  36. https://ec.europa.eu/eures/main.jsp?catId=8771&acro=living&lang=fr&parentId=7817&countryId=LV&living=
  37. http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=1644&PHPSESSID=d3edad8b1fe262e73e928117def1ef8e
  38. http://www.remede.org/documents/etudes-de-medecine-en-lettonie.html
  39. https://www.lettonie-francija.fr/Lettonie-etudiant-medecin-faculte-universite-riga-387
  40. http://www.cafebabel.fr/societe/article/les-allemands-a-lassaut-des-etudes-de-medecine-en-lettonie-ca-vous-lettone.html
  41. http://www.mvm.lv/lv/
  42. http://www.persee.fr/doc/pharm_0035-2349_1967_num_55_193_8387_t1_0505_0000_2
  43. http://am.mvm.lv/en/
  44. http://fm.mvm.lv/en/
  45. http://abm.mvm.lv/en/
  46. http://www.flyzone.fr/
  47. http://aerodium.technology/en/
  48. http://www.bibliexpo.com/uploads///Doc_ContesCouleurs.pdf
  49. http://www.editionstheatrales.fr/auteurs/inga-abele-201.html
  50. http://www.lefigaro.fr/livres/2007/06/28/03005-20070628ARTFIG90274-nature_morte_a_la_grenade_d_inga_abele_traduit_par_ggrinberga_et_hmenantaud_l_archange_minotaure_p_eur_.php
  51. http://www.presse.com/Journaux_Lettonie.htm
  52. http://www.mfa.gov.lv/fr/paris/informations-touristiques/la-presse-en-lettonie
  53. http://www.eurotopics.net/fr/149413/lettonie-pitre-confiance-dans-la-presse
  54. http://www.baltictimes.com/
  55. http://baltische-rundschau.eu/
  56. https://www.gs.uni-heidelberg.de/md/neuphil/gs/forschung/lettland.pdf
  57. http://zefys.staatsbibliothek-berlin.de/zdb/titel%1Fnachweis/title/016125088/
  58. https://www.gemius.com/agencies-news/latvia-the-most-popular-domestic-blogs.html
  59. http://www.institut-metiersdart.org/europe-et-international/les-metiers-d-art-en-lettonie
  60. http://www.livanustikls.lv/?ln=en
  61. http://www.lnmm.lv/en/dmdm/misc/about/museum/
  62. http://www.ludzasamatnieki.lv/news
  63. http://www.fashionmuseumriga.lv/eng/
  64. http://www.latvia.eu/fr/la-culture/la-robe-traditionnelle-lettonne
  65. http://porcelanamuzejs.riga.lv/
  66. http://www.pays-baltes.com/ambre.htm
  67. http://www.rigabiennial.com/
  68. http://www.musba-bordeaux.fr/fr/article/catalogue-le-modernisme-classique-la-peinture-lettone-au-d%C3%A9but-du-xx%C3%A8me-si%C3%A8cle
  69. http://www.univ-paris1.fr/autres-structures-de-recherche/ipr/les-centres-de-recherche/crhs/les-membres-du-crhs/les-docteurs/suzanne-pourchier-plasseraud/
  70. http://data.bnf.fr/13501199/suzanne_pourchier-plasseraud/
  71. http://www.rothkocenter.com/en/
  72. http://www.rigasgalerija.com/inner.php?menu=art&art_cont=43
  73. http://www.rpbiennial.com/aboutus-2017.html
  74. http://www.rpbiennial.com/public-private-eng.html
  75. (lv) Saeima, « Dziesmu un deju svētku likums », sur likumi.lv, (consulté le 19 décembre 2014)
  76. http://www.laiksdejotfestivals.lv/en/
  77. https://books.google.fr/books?id=JrAJBAAAQBAJ&pg=PA82&lpg=PA82&dq=latvian+performers&source=bl&ots=R41h7XAQQO&sig=0MCljWLHYewCB4dQdaF_B7Buqx0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjwrYjBycvUAhULaVAKHfweAbcQ6AEIVTAK#v=onepage&q=latvian%20performers&f=false
  78. http://www.homonovus.lv/
  79. http://www.lelluteatris.lv/en/-1-home
  80. http://www.rigaiff.lv/2017/lv/
  81. http://www.2annas.lv/
  82. http://balticseadocs.lv/
  83. http://www.creapromo.com/
  84. http://nkc.gov.lv/filmu-nozare/nkc-funkcijas-un-uzdevumi/
  85. Histoire du cinéma letton sur Eurochannel
  86. (en) « Riga Motion Pictures Studio. History. », sur Rīgas kinostudija (consulté le 19 décembre 2014)
  87. a, b, c, d et e (lv) Latvijas valsts kinofotofonodokumentu arhīvs, « 1950.-1959.gadi. », sur arhivi.lv (consulté le 19 décembre 2014)
  88. http://www.latvia.eu/fr
  89. http://www.latvia.travel/en
  90. https://planificateur.a-contresens.net/europe/lettonie/riga/riga/456172.html
  91. http://www.viahanseatica.info/
  92. http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/les-celebrations-de-chants-et-danses-baltes-00087?RL=00087
  93. http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/lespace-culturel-des-suiti-00314#identification
  94. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-8/the-baltic-way-human-chain-linking-three-states-in-their-drive-for-freedom/#c185605
  95. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-2/dainu-skapis-cabinet-of-folksongs/
  96. https://www.foiresinfo.fr/Riga-X484-S1-Foires-Riga.html