Culture de la Bosnie-Herzégovine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le violoncelliste Vedran Smailović jouant au milieu des décombres de la Bibliothèque nationale de Sarajevo (1992)

La culture de la Bosnie-Herzégovine, pays d'Europe du Sud-Est, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (3 600 000, estimation 2017).

Du passé, les richesses architecturales et artistiques sont innombrables et de ce même passé est né un épanouissement intellectuel et artistique majeur.

La Bosnie-Herzégovine est une riche terre d'art et de culture. Sa capitale, Sarajevo, était la capitale intellectuelle et artistique des Balkans. L'histoire du pays a été influencée par les grandes civilisations qui s'y sont succédé. Les conquêtes romaines, byzantines, les sièges des Hongrois, Ottomans et austro-hongroise ont influencé la création et suscité toutes les vocations. La diversité des religions, notamment, a engendré les premiers textes et peintures liés aux églises orthodoxes et catholique, aux mosquées et synagogues.

La guerre a bouleversé le pays et plus d'un tiers des monuments historiques bosniaques (mémoricide) ont été détruits durant la guerre 1992-1995, comme la Bibliothèque nationale de Sarajevo (architecture Austro-Hongrois) ou la fameuse mosquée de Foca (XVe siècle), qui était l'une des plus belles du pays. Une grande partie du patrimoine religieux musulman (2 000 monuments) a été méthodiquement détruite pour ne plus laisser aucune trace de cette civilisation. Aujourd'hui grâce à l'UNESCO beaucoup de ces monuments ont été répertoriés et sauvés comme le pont de Mostar (XVIe siècle).

Langues, peuples, cultures[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Peuples[modifier | modifier le code]

Traditions[modifier | modifier le code]

Religion(s)[modifier | modifier le code]

Symboles[modifier | modifier le code]

Folklore et Mythologie[modifier | modifier le code]

Croyances[modifier | modifier le code]

Pratiques[modifier | modifier le code]

Fêtes[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Droit[modifier | modifier le code]

Étiquette[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

État[modifier | modifier le code]

Arts de la table[modifier | modifier le code]

Plat moldave populaire Sarmale (rouleaux de chou farci), avec sauerkraut et mămăligă

Cuisine[modifier | modifier le code]

Boissons[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Activités physiques[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Arts martiaux[modifier | modifier le code]

Yougoslavie (1945-1992)[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • Échecs

Média[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Internet (.ks)[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]


Littérature contemporaine[modifier | modifier le code]

Artisanat[modifier | modifier le code]

Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Mais une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

Arts graphiques[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

Textiles[modifier | modifier le code]

Cuir[modifier | modifier le code]

Papier[modifier | modifier le code]

Bois[modifier | modifier le code]

Vannerie & sparterie[modifier | modifier le code]

Métal[modifier | modifier le code]

Poterie, céramique, faïence[modifier | modifier le code]

Verrerie d'art[modifier | modifier le code]

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

Espace[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Dessin[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Graphisme[modifier | modifier le code]

Arts du spectacle[modifier | modifier le code]

Musique(s)[modifier | modifier le code]

Danse(s)[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Autres : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitation[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Liste du Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial en Bosnie-Herzégovine

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[modifier | modifier le code]

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 10/01/2016) :

Registre international Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 10/01/2016) : rien.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'art contemporain de Bosnie-Herzégovine (Exposition organisée du 28 novembre au 31 décembre 1979 par le Centre culturel de la R. S. F. de Yougoslavie à Paris et réalisée par la Galerie des Beaux-Arts de Bosnie-Herzégovine, Sarajévo), s. n., Paris, 1979 (catalogue d'exposition)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]