Culte à mystères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Culte à Mystères)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mystère.
L'évolution des religions du IIIe au VIIe siècle : tandis que l'Empire passe du polythéisme au christianisme, les cultes à mystères se diffusent.

Les cultes à mystères, cultes initiatiques ou cultes orientaux, sont des cultes apparus avant l'ère chrétienne dans le monde gréco-romain.

Pour montrer l'importance de ces cultes, on[Qui ?] a souvent recours à la citation d'Ernest Renan, pour qui « si le christianisme eût été arrêté dans sa croissance par quelque maladie mortelle, le monde eût été mithriaste »[réf. incomplète].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « mystères » dérive du latin mysterium, lui-même dérivant du grec μυστήριον, mystếrion (généralement au pluriel μυστήρια, mystếria ), qui dans ce contexte signifie « rite secret », « doctrine secrète ». Un individu suivant un mystère est un mystes, du grec μύστης (mýstês), un « initié », du verbe μύω (mýô), « clore », une référence au secret de ces cultes ou au fait que seuls les initiés sont autorisés à observer et participer aux rituels.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Selon Hérodote, l'origine des cultes dits à Mystères provient de l'Inde d'où Orphée, prêtre légendaire d'Apollon, surnommé « le père des mystères », les rapporta en Égypte. lls furent ensuite transmis en Grèce. On en retrouve la trace dans les pays celtes, en Gaule, en Amérique centrale, en Asie. En France les derniers Mystères furent enseignés à Alésia et Bibracte (Autun).

Détail de la « mégalographie » de la « villa des mystères » (Pompéi, Italie).

Les cultes à mystères se différencient des cultes officiels sur différents points : ils sont enseignés dans des collèges ou écoles par des « initiés ». Il s'agit d'un système d'enseignement, d'apprentissage et de révélations en plusieurs étapes connu sous le nom d'Initiation. Pour se mettre à l’abri de tout dévoiement et profanation, ils sont accomplis à l'abri des regards et dans le secret. L'Initié doit démontrer sa force morale, son courage, sa droiture et pratiquer les vertus. Il devient par la pratique de l’enseignement à la fois un philosophe et un savant. Certains sont connus comme des thaumaturges célèbres (Apollonius de Tyane, Jamblique).

Les participants subissent des initiations successives, apprenant à chaque fois quelque chose de plus sur les secrets de la nature, du cosmos, de la divinité ; ils progressent dans des grades montrant leur niveau d'initiation. À chaque étape de son parcours, l'initié doit souvent jurer. Ce serment est une preuve de son statut d'homme libre (l'esclave ne peut le faire). Ces cultes apportent, contrairement aux cultes traditionnels, un espoir pour l'après-vie, plus encourageant que la simple éternité dans les Champs Élysées des Enfers pour les plus méritants, les héros. Tous proviennent du Proche-Orient ou du Moyen-Orient.

Cultes[modifier | modifier le code]

Parmi les cultes à mystères :

Références[modifier | modifier le code]


Sources anciennes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :