Culpabilité du survivant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Syndrome du survivant.

La culpabilité du survivant est un syndrome douloureusement vécu par les personnes qui ont échappé à la mort alors que d'autres sont morts.

Au sens propre, on ne devrait évoquer la culpabilité du survivant qu'à cette condition-là : « d'autres que moi et que je connaissais sont morts, j'aurais pu mourir aussi mais je suis toujours là. »

Des auteurs comme Elie Wiesel ou Bruno Bettelheim ont publié des travaux à ce sujet. En France, Maurice Porot s'y est également intéressé[1].

Le survivant est rongé par la culpabilité, a le sentiment d'avoir « trahi ». Ce sentiment de faute peut être à l'origine soit d'une dépression, voire d'une névrose obsessionnelle, soit d'une évolution vers des idées persécutives.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Porot M., Couadau A., Plénat M., « Le syndrome de culpabilité du survivant », Annales médico-psychologiques 1985, vol. 143, no 3, p. 256-262.