Cuisson par expansion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La "cuisson par expansion" est une dénomination ancienne (supprimée du référentiel des CAP en 2000) et fautive[1] pour désigner le type de cuisson qui consiste à immerger l'aliment à cuire dans un liquide froid ou dans un liquide porté à une température inférieure à celle de la coagulation des protéines. Ce type de cuisson se produit dans les cuissons à l'anglaise ou bouillis si le départ de cuisson a lieu dans un liquide froid et dans les pochés si le départ de cuisson a lieu dans un liquide froid ou porté à une température inférieure à celle de la coagulation des protéines. Ce type de cuisson vise à permettre un échange entre l'aliment et le milieu de cuisson.

Théoriquement, cette dénomination est fautive, parce que :

- le tissu animal (viande ou poisson), souvent utilisé, se contracte et ne se dilate pas

- le flux sortant de composés (eau essentiellement) se fait d'autant que le liquide initialement soit chaud ou froid

- il y a une contraction, et donc une sortie de matière, dans les autres modes de cuisson.

On observera en outre que l'on parlait d'échange... alors que le liquide de cuisson ne pénètre pas dans le tissu animal qui se contracte.

Applications de ce type de cuisson : cuisson des viandes et des poissons si l'on veut obtenir un bouillon savoureux ; cuissons des pommes de terre et des légumes secs pour favoriser leur réhydratation avant leur cuisson. Les poissons sont pochés avec départ à froid surtout pour éviter leur déformation due à une brusque coagulation des protéines.

C'est un des 3 types de cuisson en cuisine, avec la cuisson par concentration et la cuisson dite mixte (1re phase : concentration; 2e phase : expansion).

Sources[modifier | modifier le code]

Jean Guérin, « Cuisinologie> Les modes de cuisson » (consulté le 11 juillet 2012).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « On a enseigné des choses fausses pendant au moins un siècle ! Vive la connaissance ! », Vive la connaissance !,‎ (lire en ligne, consulté le 17 novembre 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Renée Bousquet et Anne Laurent, Travaux pratiques de techniques culinaires. Biosciences et techniques. Sciences des aliments, Éditions Doin, 2004, (ISBN 9782704011858)