Cuisine malaisienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sup Tulang, soupe malaisienne.

La cuisine malaisienne est issue de la fusion d'influences indiennes, javanaises et chinoises à la cuisine traditionnelle malaise.

Origine[modifier | modifier le code]

Cuisine malaisienne

Évolution[modifier | modifier le code]

Influences indiennes Influences javanaises Influences chinoises

Ingrédients[modifier | modifier le code]

nouilles, riz, viandes, épices

Plats[modifier | modifier le code]

  • Satay (en fait plat javanais récupéré et détourné en Malaisie et en Thaïlande)
  • Rendang : bœuf aux épices (plat de Sumatra ouest récupéré et détourné en Malaisie)
  • Nasi lemak : riz au lait de coco avec sauce pimentée, concombres, anchois et cacahuètes, servi au petit-déjeuner.
  • kuey teow
  • Mee goreng
  • asam Laksa (plat sino-malais d'Indonésie et de Malaisie) laksa : Soupe de nouilles au lait de coco, pâte de crevettes, gingembre, oignons, piment, citronnelle, tumeric, galanga… On peut y ajouter du nyonyacake, concombre émincé, crevettes, fleur de gingembre, morceaux de poulet, œuf dur…a laksa
  • Roti canai
  • Sup kambing : soupe à l'agneau
  • Sup ayam : soupe au poulet
  • Sup ekor : soupe à la queue de bœuf

Desserts[modifier | modifier le code]

Ils ne font pas partie du repas traditionnel.

  • Ais kacang ou Air batu campur : glace pilée, gelée sucrée, maïs doux, sirop, haricots.
  • Cendol : glace pilée, sucre de palme, lait de coco, vermicelles
  • Air batu campur (glace pilée mélangée de fruits, de morceaux de tapioca, de sucre etc.)

Fruits[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :