Cuisiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cuisiat
Cuisiat
Ancienne mairie-école, aujourd'hui musée départemental du Revermont.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Saint-Étienne-du-Bois
Commune Val-Revermont
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Luc Lebœuf-Bourdon
2020-2026
Code postal 01370
Code commune 01137
Démographie
Population 615 hab. (2017 en augmentation de 10,22 % par rapport à 2012)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 17′ 56″ nord, 5° 23′ 16″ est
Superficie 11,47 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Val-Revermont
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 15.svg
Cuisiat
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 15.svg
Cuisiat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Cuisiat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Cuisiat

Cuisiat est une ancienne commune française située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Le , elle fusionne avec Treffort pour former la commune de Treffort-Cuisiat qui fusionne à son tour en 2016 avec Pressiat en intégrant la commune nouvelle de Val-Revermont dont elle constitue une commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Courmangoux Pressiat (Val-Revermont) Bourcia (Val Suran, Jura) Rose des vents
N Chavannes-sur-Suran (Nivigne et Suran)
O    Cuisiat    E
S
Treffort (Val-Revermont)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Comme d'autres villages du Revermont, Cuisiat fut victime de la barbarie nazie le 18 juillet 1944. Plusieurs habitants furent déportés, une partie du village brûlé par les troupes du Reich en représailles des actes de résistance commis dans la région.

Le , la commune fusionne avec Treffort pour former Treffort-Cuisiat[1]. Cuisiat devient une commune associée de la commune nouvellement créée.

Le , Treffort-Cuisiat et Pressiat fusionnent sous Val-Revermont. Ainsi, Cuisiat, Pressiat et Treffort deviennent des communes déléguées[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ancienne mairie.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2017, la commune comptait 615 habitants[Note 1], en augmentation de 10,22 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
818810840737784782734759754
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
711704687672656621576513511
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
531523482431419380366347380
1962 1968 2009 2014 2017 - - - -
313296525595615----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Clément.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cuisiat possède beaucoup de charme avec ses sentiers pédestres autour du village et un plan d'eau datant du Moyen Âge, agrandi en 1975 par l'édification d'une digue. Sur ses dix hectares actuels, on peut s'y adonner à la baignade, à la pêche et à de nombreux jeux de détente.

Il faut environ une demi-heure pour atteindre le site de Montfort situé au-dessus du village pour découvrir les ruines d'un ancien château et la chapelle Notre-Dame de Montfort' qui fut l'objet d'un pèlerinage prisé dans la région.

Le village compte quatre belles fontaines identiques érigées en 1848 et quelques demeures caractéristiques. Parmi celles-ci, une maison du XVe siècle tenue à l'origine par les sœurs Clarisses de Bourg-en-Bresse et au nord du couvent, la maison Dagnas parfaitement restaurée, dans le vieux village -appelé aussi Cuisiat-le-Bas, ainsi que la maison des Dîmes.

Un imposant édifice de forme carrée provenant de la tour de Grammont ou de Rosy, en grande partie détruite lors de la Révolution. Il en est de même pour la tour de Vallière dont il ne reste que des pierres et un puits qui indiquent son emplacement.

Le musée départemental du Revermont est installé dans l'ancienne mairie-école de Cuisiat. Il fait partie des musées des pays de l'Ain et présente la culture du Revermont, à travers un potager et un verger conservatoire, et au travers d'expositions permanentes :

  • celle de la « Communale en Revermont » qui reconstitue une salle de classe sous Jules Ferry du XIXe siècle à la Première Guerre mondiale ;
  • celle intitulée « vignes et cavets » qui apporte une réflexion sur les raisons et les conséquences de la disparition de la vigne au profit de l'élevage laitier.

Près du musée se trouve l'église Saint-Clément.

Manifestations[modifier | modifier le code]

Le marché des fruits d'automne qui se tient chaque 3e week-end d'octobre à Cuisiat[7] est organisé depuis 1985. Il réunit en moyenne 12 000 visiteurs. Les fruits présentés comprennent une gamme complète de fruits tels qu'on peut les trouver en cette saison et dans cette région, que ce soit des fruits à pépins, à noyaux, fruits secs tels les noix ou les noisettes et même les légumes-fruits, consommés comme légumes, mais qui en botanique sont classés parmi les fruits : concombre, courge, courgette, potiron, citrouille ou tomate.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune de Cuisiat (01137) », sur insee.fr (consulté le 14 janvier 2018)
  2. Laurent Touvet, « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Val-Revermont », sur ain.gouv.fr, (consulté le 9 décembre 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. Le Marché des fruits d'automne.