Cube 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cube 2: Sauerbraten.
Cube 2
Titre original Cube²: Hypercube
Réalisation Andrzej Sekula
Scénario Sean Hood
Acteurs principaux
Sociétés de production Lionsgate Films
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Genre Horreur
Science-fiction
Durée 94 minutes
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cube 2 : Hypercube (Cube²: Hypercube en version originale, selon la graphie de certaines affiches) est un film de science-fiction horrifique canadien réalisé par Andrzej Sekula, sorti en 2002.

Il est la suite de Cube (1997) réalisé par Vincenzo Natali. Un autre film est sorti directement en vidéo en 2004, Cube Zero, mais il s'agit d'une préquelle de Cube.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune femme se réveille dans une pièce cubique. Elle explore sommairement les lieux mais en ouvrant une des issues placées au milieu des murs, elle pousse un cri, attrapée et tirée de force.

Paniqué et effrayé, un homme en costume ouvre frénétiquement les panneaux d’issue et constate qu’aucun numéro n’est inscrit, se lamentant de ne pas pouvoir se repérer. Il ouvre sa manette reliée à son poignet par des menottes mais cette dernière est complètement vide. Effondré, l’homme pleure.

Réveillé, un homme en blouson de cuir explore les lieux et rencontre Jerry, qui se présente comme un employé sans histoire. L’homme dit s’appeler Simon et être consultant en entreprises. Jerry a noté les particularité des lieux, essayant de se repérer en numérotant les pièces dans lesquelles il circule. Le duo rencontre vite d’autre prisonniers. Kate, une psychothérapeute. Sasha, une jeune femme aveugle et effrayée, Max, dévelopeur de jeu et madame Paley, une dame âgée et atteinte de la maladie d’ Alzheimer. Ils rencontrent ensuite l’homme en costume qu’ils sauvent alors qu’il était sur le point de se pendre avec sa ceinture. Ce dernier leur annonce qu’ils devront résoudre le code s’ils veulent sortir des lieux. Le mur opposé se met alors à vibrer et semble se dédoubler, avançant lentement. Le groupe fuit dans la pièce adjacente mais le colonel s’enchaine, refusant d’être sauvé malgré lui. Kate est forcée de le quitter et semble apercevoir son double la regarder de l’autre coté du mur trouble.

Au cours de leur exploration, le groupe s’aperçoit que certaines pièces ont un sens de la gravité inversé. Ils rencontrent Julia, une avocate californienne. Dans son délire verbal, Mme Paley révèle qu’elle connait la structure de l’endroit, un hypercube, ou 4 dimensions spatiales définissent les lieux. Jerry admet avoir contribué à la construction de l’endroit, ayant conçu les panneaux de passage à commande palmaire. Kate note qu’un nombre revient souvent, tracé par une main inconnue. Dans la pièce suivante, le groupe renoncer un inconnu, mort, les murs et son torse couverts par des équations. Mme Paley et Max reconnaissent la victime, un spécialiste de la théorie quantique et lié à la société Izon.

En mettant les choses cartes sur table, chaque membre du groupe s’aperçoit que tous sont liés pour avoir été en contact avec la société Izon, un important fabriquant d’armes, à l’exception de Kate et de Sasha. Pensant rejoindre sa belle-fille, Mme Paley ouvre un panneau ou elle s’aperçoit se faire poignarder par Simon juste avant qu’une déformation de l’espace ne décapite ce dernier. Jerry pense que le cube est lié à d’autres univers et qu’ils rencontreront d’autres versions d’eux-même. S’étant vu mourir, Simon commence à montrer des signes de perturbation psychologiques. 

Grâce à sa cécité, Sasha repère un son et le groupe assiste à la formation d’un étrange réseau cubique qui devient hostile. Le groupe fuit mais Jerry est attrapé et déchiqueté par la matrice dimensionnelle. Kate revient en arrière pour sauver Sasha. Ce n’est qu’en demeurant immobiles assez longtemps que les deux jeunes femmes provoquent le désamorçage du piège.

Le groupe est désormais séparé. Simon pense que Mme Paley est une espionne et l’attache. Quand une perturbation spatiale apparait dans la pièce, Simon tente de sauver sa victime mais est contraint de la tuer avant de fuir, n’ayant plus la possibilité matérielle de la détacher. Max et Julia tentent leur chance de leur coté désormais. Julia se révèle travailler pour Izon et conseille à Max de renoncer aux poursuites judiciaires qu’il a engagé contre une filiale du groupe pour lui avoir volé des concepts intégrés à ses jeux vidéos en ligne. Elle embrasse ce dernier, poussée par la passion et le couple commence à faire l’amour. Ils ignorent se trouver dans une pièce au temps dilaté et perdus dans leur plaisirs, ils vieillissent de façon accélérée et meurent de vieillesse.

Affamé, Simon perd l’esprit. Rencontrant un Jerry alternatif, il le tue et commence à le dévorer. Il fait de même avec la jeune femme qu’il était censé retrouver pour le compte de ses parents et qui était dans le cube également.

Kate est horrifiée de rencontrer une version complète et parallèle du groupe, morts de faim depuis des lustres. Elle s’aperçoit que la pièce se couvre lentement des écrits présents dans les différentes pièces. Sasha en conclu que l’hypercube commence à se rétracter et les pièces à fusionner, ce qui entrainera l’effondrement de la structure. Kate comprend que Sasha en sait beaucoup plus et cette dernière admet être une célèbre pirate informatique qui a livré à Izon les théories mathématiques nécessaires pour créer l’hypercube. Remplie de remords, elle s’est laisser enfermer dans sa propre création pour échapper à Izon.

Kate retrouve Simon et arrive à lui crever un oeil. Se retournant, elle aperçoit un Simon vieilli et borgne ayant pris Sasha en otage. Ayant admis qu’il n’y avait pas d’issue, Sasha a la nuque brisée avant que Kate ne parvienne à tuer Simon. En voyant les différentes versions de la montre de Jerry au poignet de Simon, Kate comprend que les chiffres donnent le moment ou l’ hypercube s’effondrera. Elle s’empare du collier de Sasha et attends le dernier moment pour ouvrir le dernier panneau alors que la structure s’effondre. Kate saute dans le vide et se retrouve dans un hangar en compagnie de militaires, l’hypercube n’ étant plus qu’une flaque brillante au sol. Elle donne le collier de Sasha à son supérieur, révélant sa vraie nature d’espionne. Afin de ne laisser aucune trace, elle est abattue sur le champ pendant qu’un correspondant inconnu annonce au général par téléphone que la phase 2 est terminée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Comme dans le premier film, les personnages qui se réveillent dans le Cube sont à nouveau présentés comme des gens normaux enlevés puis drogués, mais l'on découvre progressivement que chacun a un lien avec l'endroit ou l'entreprise ayant vraisemblablement conduit le projet de leur prison.

  • Kate Fillmore : psychothérapeute et seule survivante de l'Hypercube, elle semble avoir choisi délibérément d’être envoyée (bien qu'on lui ait effacé la mémoire immédiate) pour localiser Alex Trusk et récupérer la clé de l'Hypercube.
  • Max Reisler : programmeur de jeux vidéo qui n'a pas de double identité, contrairement aux autres protagonistes, mais certaines de ses idées de jeu, comme les « pièces à vitesse temporelle variable » (une pièce du Cube), ont été reprises dans l'Hypercube.
  • Jerry Whitehall : l'ingénieur a conçu en sous-traitance les panneaux à capteurs sensoriels permettant de changer de pièce dans l'Hypercube et semble au courant de certaines rumeurs sur le but et le fonctionnement d'un tel endroit (téléportation quantique).
  • Mme Paley : mathématicienne retraitée et partiellement sénile, elle révèle dans un de ses éclairs de lucidité qu'elle a en fait travaillé chez Izon Research Affiliates et qu'elle s'était opposée au général dirigeant le projet sur le principe de création de l'Hypercube, qu'elle jugeait « inhumain ».
  • Sasha / Alex Trusk : étudiante aveugle et génie du piratage informatique ayant réussi à concrétiser une figure théorique telle que l'Hypercube pour le compte d'Izon et/ou de l'armée, elle s'est ensuite réfugiée à l'intérieur en emportant la clé de l'Hypercube avec elle.
  • Julia : elle se révèle être l'avocate du groupe Izon.

Bande originale[modifier | modifier le code]

La musique du film a été composée par Norman Orenstein, qui composera également pour le troisième volet de la saga, Cube Zero.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix de la critique et nomination au prix du meilleur film, lors du festival Fantasporto en 2003.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cube 2 est la suite de Cube réalisé par Vincenzo Natali. Le principe est exactement le même : des personnes enfermées sans raisons apparentes dans un lieu énigmatique et meurtrier, cherchant à comprendre la logique du labyrinthe pour gagner la sortie.

Par rapport à la précédente, cette version ajoute deux nouvelles données au problème à résoudre :

  • L'hypercube ou « Tesseract » étant une figure impossible à reproduire physiquement, est aussi de par sa nature une figure instable. Certaines pièces sont capables d'altérer le déroulement du temps, d'autres donnent à voir des évènements passés ou à venir.
Articles détaillés : Hypercube et Tesseract.
  • Une nouvelle dimension spatiale : les pièces ne sont plus mécaniquement ordonnées dans un espace en 3 dimensions. En émettant la possibilité d'une 4e dimension spatiale, il est dès lors impossible de se repérer et donc de savoir dans quelle direction l'on se dirige.

Pour cette raison, les lois de la gravité telles qu'on les connait sur terre et définissant le « haut » et le « bas » ne s'appliquent plus de façon systématique dans l'hypercube.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]