Cryptostroma corticale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ascomycota
Description de cette image, également commentée ci-après
Morceaux d'écorce d'Érable parasité par Cryptostroma corticale
Classification selon MycoBank
Règne Fungi
Division Ascomycota
Classe incertae sedis
Ordre incertae sedis
Famille incertae sedis
Genre Cryptostroma

Espèce

Cryptostroma corticale
(Ellis & Everh.) P.H. Greg. & S. Waller, 1951

Synonymes

  • Coniosporium corticale Ellis & Everh., 1889

Cryptostroma corticale est une espèce de champignons Ascomycètes phytoparasite obligatoire. Elle cause une maladie fongique sur l'écorce de l'Érable sycomore nommée maladie de la cime ou maladie de la suie de l'érable.

L'Érable sycomore (Acer pseudoplatanus L.) est un arbre originaire d'Europe qui est largement répandu dans la zone tempérée d'Europe et d'Amérique du Nord. En raison de sa résistance à la pollution urbaine, aux vents et aux embruns, il est partie prenante de la végétation urbaine et des peuplements côtiers. Cependant, depuis les années 1960 en Europe, l'état sanitaire de ces érables s'est détérioré, surtout lorsqu'il est associé à la sécheresse : les foyers de la maladie de la suie de l'érable surviennent en effet après des étés chauds et secs. Cette maladie a été signalée pour la première fois à Wanstead Park (Londres, Grande-Bretagne) en 1945 et a été considérée comme une nouvelle introduction très probablement depuis l'Amérique du Nord. Elle s'est depuis récemment étendue à l'ensemble de l'Europe occidentale et centrale. Son agent causal est un pathogène fongique qui se nomme Cryptostroma corticale[1].

Description[modifier | modifier le code]

Cryptostroma corticale se caractérise par des couches extérieures de l'écorce des arbres sur pied qui se détachent, exposant d'énormes masses de conidies brun noirâtre foncé qui s'étendent souvent sur une très grande surface. Ces Conidies sont brunes et mesurent de 4 à 6 μm de long pour 3,5 à 4 μm de large[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) O. Koukol, I. Kelnarová, K. \u010cerný et S. Woodward, « Recent observations of sooty bark disease of sycamore maple in Prague (Czech Republic) and the phylogenetic placement ofCryptostroma corticale », Forest Pathology, Wiley, vol. 45, no 1,‎ , p. 21-27 (ISSN 1437-4781, DOI 10.1111/efp.12129, lire en ligne)
  2. (en) Martin Beazor Ellis et J. Pamela Ellis, Microfungi on land plants : an identification handbook, Richmond Publishing, , 868 p. (ISBN 9780855462468 et 0855462469).

Liens externes[modifier | modifier le code]