Cryptographie visuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La cryptographie visuelle est une technique et un domaine de la cryptographie dans lequel on utilise ou l'on transmet une image.

La méthode du masque jetable[modifier | modifier le code]

Un exemple de cryptologie visuelle

Un exemple basique de cryptographie visuelle est la méthode du masque jetable pour les images[1]. Cette technique consiste à prendre une image secrète S, en noir et blanc, et la modifier pour la transmettre de façon sûre. La modification consiste à faire le XOR pixel par pixel, entre S et une image tirée au hasard M (le masque). L'image obtenue ne peut être déchiffrée que si l'on connaît M.

On peut voir cette technique différemment en imaginant que l'image est en fait divisée en deux : le masque et l'image transformée. Chacun des deux est inutile mais le XOR des deux donne l'image complète, comme sur l'animation ci-contre. On peut alors généraliser à k images à superposer. Dans ce cas on parle de shadow image[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le concept de cryptologie visuelle a été inventé par Moni Naor et Adi Shamir en 1994[3]. On cite parfois aussi Kafri et Keren[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette partie est inspirée de Delahaye 2012.
  2. (Machizaud 2012)
  3. Sources pour l'invention : Delahaye 2012 et article original : Naor et Shamir 1994.
  4. Cité notamment dans (Machizaud 2012). L'article est : Oded Kafri et Eliezer Keren, « Encryption of pictures and shapes by random grids », Optics letters, Optical Society of America, vol. 12, no 6,‎ , p. 377-379

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Moni Naor et Adi Shamir, « Visual Cryptography », dans EUROCRYPT, , p. 1-12
  • Jacques Machizaud, Cryptographie visuelle pour l'authentification de documents (Thèse de doctorat), (lire en ligne)