Crying, Waiting, Hoping

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crying, Waiting, Hoping

Single de Buddy Holly
Face A Peggy Sue Got Married
Sortie
Enregistré
New York
Genre Rock 'n' roll
Format 45 tours
Producteur Jack Hansen
Label Coral Records (en)

Crying, Waiting, Hoping est une chanson écrite par Buddy Holly et publiée de façon posthume en 1959 en face B de Peggy Sue Got Married. Trois enregistrements différents ont été publiés: la version du single originel, une réédition en 1964 avec une orchestration différente et l'enregistrement privé de Holly.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

La chanson a été enregistrée le 14 décembre 1958 par Holly, seul à la guitare, dans l'appartement 4H de l'édifice « The Brevoort », sur la Fifth Avenue à Manhattan [n 1]. Après son décès dans la nuit du 3 février 1959, les enregistrements-maison de ses six dernières compositions ont été confiées au producteur Jack Hansen. Celui-ci a embauché des musiciens de studio et l'ensemble vocal « The Ray Charles Singers » pour compléter ces enregistrements et de tenter de reproduire le son de Buddy Holly and The Crickets.

Cette version ainsi que Peggy Sue Got Married ont été masterisées le 30 juin 1959 dans le Studio A de Coral Records (en). Ce 45 tour est le premier enregistrement posthume de Buddy Holly. Les quatre autres morceaux inédits ont été ré-enregistrée par Hansen en 1960 et publiées sur l'album The Buddy Holly Story, Vol. 2.

Crying, Waiting, Hoping est techniquement la plus réussie des six remastérisations qu'on a initialement penser la publier en face A. Holly a écrit et enregistré la chanson avec des pauses (« Cryin'... waitin'... hopin'... you'll come back »). Hansen a ingénieusement remplacer les accents de guitare dans ses pauses avec des répétitions par les choristes tel un écho de chacun des mots. Pour une réédition allemande de cette chanson, on a repiquer la version de Hansen dans une chambre à écho.

L’imprésario de Buddy Holly, Norman Petty, a produit ses propres versions des six derniers démos de Holly en 1964 avec le groupe The Fireballs. Ces versions n'utilisent pas de chœurs et la guitare est jouée dans un style de surf music.

Reprises[modifier | modifier le code]

The Beatles[modifier | modifier le code]

Crying, Waiting, Hoping

Chanson de The Beatles
extrait de l'album Live at the BBC
Sortie
Enregistré
Durée 2:09
Genre Rock 'n' roll
Producteur Terry Henebery
Label Apple Records

Pistes inédites de Live at the BBC

Les Beatles ont enregistré Crying, Waiting, Hoping, le , lors de leur audition chez la maison de disque Decca, avec Pete Best à la batterie, mais cette version n'a jamais été officiellement publiée.

Avec Ringo Starr maintenant derrière les fûts, ils l'ont ensuite enregistré le , au Théatre Paris (en) à Londres, pour leur émission radio Pop Go The Beatles diffusée à la BBC le . George Harrison est au chant principal et sa partition de guitare solo est une copie conforme de celle jouée par Donald Arnone de la version de 1959. Les chœurs, chantés par John Lennon et Paul McCartney, sont aussi à l'identique. Cet enregistrement est inclus dans le disque compilation Live at the BBC publié en 1994[1].

Personnel[modifier | modifier le code]

En janvier 1969, le groupe l'a aussi réinterprétée, dans un rythme plus lent, lors des séances « Get Back »[1].

Autres versions[modifier | modifier le code]

Wreckless Eric a repris la chanson en 1978, pour son second album, The Wonderful World of Wreckless Eric.

En 1987, on voit Marshall Crenshaw, qui a joué le rôle de Buddy Holly dans le film La Bamba, l'interpréter dans la scène qui est censée être le 2 février 1959, le soir avant sa mort. Cette version de Crying, Waiting, Hoping a été produite par Garry Tallent et incluse sur l'album du film.

Chanteur-compositeur américain Cat Power a aussi repris cette chanson.

Le super-groupe de rockabilly The Head Cat, formé par le chanteur Lemmy (de Motörhead), le batteur Slim Jim Phantom (The Stray Cats) et le guitariste Danny B. Harvey (de Lonesome Spurs et The Rockats) ont repris cette chanson pour leur album de 2006, Fool's Paradise.

Chris Isaak l'a interprété pour l'album Listen to Me: Buddy Holly publié en 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources affirment que c'est appartement 3B.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Amburn, Ellis (1996). Buddy Holly: A Biography. St. Martin's Press. (ISBN 978-0-312-14557-6).
  • Bustard, Anne (2005). Buddy: The Story of Buddy Holly. Simon & Schuster. (ISBN 978-1-4223-9302-4).
  • Dawson, Jim; Leigh, Spencer (1996). Memories of Buddy Holly. Big Nickel Publications. (ISBN 978-0-936433-20-2).
  • Gerron, Peggy Sue (2008). Whatever Happened to Peggy Sue?. Togi Entertainment. (ISBN 978-0-9800085-0-0).
  • Goldrosen, John; Beecher, John (1996). Remembering Buddy: The Definitive Biography. New York: Da Capo Press. (ISBN 0-306-80715-7).
  • Goldrosen, John (1975). Buddy Holly: His Life and Music. Popular Press. (ISBN 0-85947-018-0)
  • Gribbin, John (2009). Not Fade Away: The Life and Music of Buddy Holly. London: Icon Books. (ISBN 978-1-84831-034-6)