Croix keynésienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Figure 1 : Croix keynésienne. Parce qu'il y a l'excès de la demande sur l'offre à droit au point où les deux lignes se croisent et il y a l'excès de l'offre sur de la demande à gauche au point, l'économie qui est exprimée par la figure se déplace toujours vers le point. L’écart entre le niveau réel du PIB et son niveau potentiel (la production potentielle) est appelé l’écart de production.

En macro-économie, la croix keynésienne est un modèle économique qui analyse l'économie avec la ligne de 45 dégres. La croix keynésienne est un modèle très simple qui explique l'idée principale du keynésianisme[1].

Description[modifier | modifier le code]

La croix keynésienne est un modèle économique qui analyse l'économie avec la ligne de 45 dégres (Voir figure 1). L'axe longitudinal de la figure représente la demande agrégée () et l'arbre horizontal de la figure représente la production (Yield ou Output en anglais). Sur la ligne de 45 dégres, les valeurs de la demande agrégée et de la production sont égales, alors la ligne de 45 dégres est exprimée sous la forme de [2]. La ligne bleu de la figure 1 représente la courbe de la demande agrégée, qui est exprimée sous la forme au-dessous[2]:

  • :Consommation
  • :Dépenses publiques (Government expenditure en anglais)
  • :Investissement
  • :Exportation
  • :Importation

La croix keynésienne est un modèle keynésien, qui analyse l'économie à court terme, alors l'indice des prix est considéré comme une constante. Donc les entreprises ne font pas d'ajustement par les prix, mais ajustement par les quantités. Avec la condition, parce qu'il y a l'excès de la demande sur l'offre à droit au point où les deux lignes se croisent et il y a l'excès de l'offre sur de la demande à gauche au point, l'économie qui est exprimée par la figure se déplace toujours vers le point[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rhona C. Free, 21st Century Economics: A Reference Handbook, Volume 1, SAGE, , p. 326
  2. a, b et c (en) Andrew Gillespie, Advanced Economics Through Diagrams, Oxford University Press, , p. 85

Voir aussi[modifier | modifier le code]