Croix en argent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Croix en argent, vers 1550 ap JC.

La croix en argent est un bijou chrétien. Réservé pendant de nombreux siècles à l'élite de la société, ce bijou s’est popularisé pour devenir un symbole fédérateur d’appartenance à la foi.

La symbolique de l’Argent[modifier | modifier le code]

Le symbole de l'argent est l'effigie de la déesse grecque Minerve.
Chez les chrétiens, il représente la sagesse divine, comme l’or évoque l’amour divin chez les hommes. Sa couleur, le gris, est associée à la pureté, la paix et l’harmonie.
L'argent est aussi associé à l'élément féminin, la lune. Le fait d’offrir un bijoux en argent est gage d’unité et de solidarité familiale.
La croix en argent est un cadeau apprécié, on l’offre pour les cérémonies civiles et religieuses (baptême / fiançailles / mariage / anniversaire... )

Moyen Âge et Renaissance[modifier | modifier le code]

On retrouve les plus anciennes croix dans les tombes des rois wisigoth. La plus célèbre est la Croix votive du trésor de Guarrazar retrouvée dans un verger en Espagne à proximité de Tolède[1]. Jusqu’au XIIe siècle, les croix fabriquées dans des matières précieuses comme l’or et l’argent sont réservées à l’élite de la société, l’argent pur étant très cher et principalement destiné au mobilier religieux (vase / chandelier)[2].

L’usage des croix comme pendentif se popularise pendant la période des croisades , au XIIe siècle et XIIIe siècle. C’était le principal objet de valeur des pèlerins pendant leur périples jusqu’à Jérusalem. L’Argent fut souvent préféré à l’or pour les bijoux religieux car moins ostentatoire.

Avec la découverte de l’Amérique, l’Orfèvrerie se développe en occident. La quantité de métaux précieux augmente sensiblement en Europe entraînant un dynamisme sans précédent du secteur. Des grands rois européens comme Louis XIV mettent sous protection les artistes et les orfèvres[3]. De nombreuses techniques d’orfèvrerie sont alors développées et affinées pour fabriquer les croix: Ciselure, sertissage, fonderie

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

À partir du XIXe siècle, l’utilisation de l’argent sterling (appelé aussi argent 925) se banalise pour la fabrication des bijoux. Pur à 92.5% il permet aux joaillers de réduire la malléabilité de la matière mais aussi d’optimiser les coûts de fabrication. À partir de ce moment, les croix en argent deviennent bon marché.

L'utilisation de l'argent 925 soulève de nombreux questions. En effet la protection de cet alliage nécessite un traitement de surface à base de Rhodium.
Ce traitement de surface est soumis à controverse car accusé de provoquer des allergies. En effet, des études sur des allergies professionnelles montrent que la plupart des composés du rhodium agressent et teignent durablement la peau (surtout en présence de blessures ou de sueur), allant jusqu’à créer des maladies.

À la différence de l’argent 925, l'argent pur .999 (99.9%) est anti-allergène. Son contact est conseillé pour les peaux sensibles (nourrissons notamment). Il est utilisé depuis l'antiquité dans la médecine pour ses nombreuses propriétés curatives. Les croix en argent pur .999 sont préférés comme cadeaux pour les baptêmes et les communions.

Notes et références[modifier | modifier le code]