Crise de la dette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pour un pays, une crise de la dette est une période où les créanciers refusent d’accorder de nouveaux prêts au gouvernement.

On parle de crise quand le pays endetté ne dispose pas d'assez de ressources pour honorer le service de la dette contractée. Cette situation d'insolvabilité rend le pays fragile face aux fluctuations et changement des conditions du marché.

En Europe, la crise de dette est déclenchée en 2010 en Grèce. Les pays de la zone euro ont essayé de mettre en place des mécanismes qui permettent une restructuration partielle de la dette grecque.

Défaut de paiement[modifier | modifier le code]

Le pays est en défaut de paiement s'il est incapable de rembourser la dette contractée et ses intérêts[1].

S'agissant d'un défaut de paiement, l'état endetté peut recourir à la restructuration de sa dette[2].

Exemples historiques[modifier | modifier le code]

De nombreux cas se sont produits dans l'histoire, et dans certains cas extrêmes les états (ou empires) en viennent même à s'effondrer à la suite d'une crise de la dette[3]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La crise de la dette en 13 questions », sur tempsreel.nouvelobs.com
  2. « La crise de la dette pour les nuls », sur lepoint.fr
  3. Tous ruinés dans dix ans, Jacques Attali, 2010