Cressy (Seine-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cressy.

Cressy
Cressy (Seine-Maritime)
Blason de Cressy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Neufchâtel-en-Bray
Intercommunalité Communauté de communes Terroir de Caux
Statut Commune déléguée
Maire délégué Marc Petit
2014-2020
Code postal 76720
Code commune 76191
Démographie
Gentilé Cressois
Population 281 hab. (2016 en augmentation de 0,36 % par rapport à 2011)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 43′ 25″ nord, 1° 10′ 00″ est
Altitude Min. 80 m
Max. 163 m
Superficie 4,35 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Val-de-Scie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 15.svg
Cressy

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 15.svg
Cressy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Cressy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Cressy

Cressy est une ancienne commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie.

Elle a fusionné avec Auffay et Sévis pour former, le , la commune nouvelle du Val-de-Scie, dont elle est désormais le chef-lieu et une commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Localisation[modifier | modifier le code]

Cressy est située sur le dernier versant oriental du pays de Caux. Le village est situé à 30 km de Dieppe, 45 km de Rouen, 7 km de Bellencombre et 5 km d'Auffay.

Son altitude varie entre 80 et 150 mètres.

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Cressy se compose du centre village en lui-même et de deux hameaux : le Mont Roty (qui signifie Mont Rouge dans le sens de l'aridité du lieu) et du Bout de Cressy qui touche la commune de Cressy, situé sur la voie romaine appelée le chemin des Fées.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latine Crisciacum en 672 et entre 735 et 743[1].

Sens probable : le « domaine de Crixsus », forme latinisée du nom de personne gaulois Crixsos.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fusion de communes

Les communes d'Auffay, Cressy, Sévis et Cropus ont envisagé en 2017 de fusionner, afin de réaliser des économies d'échelle, de limiter la baisse des dotations d’État, et d'éviter une union imposée avec des partenaires non choisis. Après l'abandon de cette démarche par Cropus, la fusion est entérinée par les conseils municipaux rassemblés des 3 communes[2], malgré l'opposition de certains habitants qui demandent l'organisation d'un référendum[3].

La commune nouvelle du Val-de-Scie est ainsi créée au , et Auffay, Cressy, Sévis deviennent ses communes déléguées[4], malgré l'opposition d'un collectif d'habitants qui conteste en justice la fusion[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Créssy se trouve dans l'arrondissement de Dieppe du département de la Seine-Maritime. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la dixième circonscription de la Seine-Maritime.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Bellencombre[6]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est rattachée au canton de Luneray jusqu'à la fusion de 2019..

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Créssy faisait partie de la communauté de communes du Bosc d'Eawy, créée en 2002.

Dans le cadre de l'approfondissement de la coopération intercommunale prévu par la Loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du , cette intercommunalité a été supprimée et ses communes réparties entre plusieurs structures. Créssy a ainsi été rattachée à la communauté de communes Terroir de Caux, dont elle a été membre jusqu'à la fusion de 2019.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1875 1881 Alphonse Hue    
1881 1883 Joseph Allain    
1883 1897 François Feray    
1897 1905 Albéric Gamard    
1905   Émile Allain    
1926 1936 Gaston Dragée    
1936 1940 Maurice Dumesnil    
1940 1945 Gaston Dragée   Maire intérimaire
1945 1974 Maurice Dumesnil    
1974 1977 Marc Hemeryck    
mars 1977 mars 1989 Roger Dilard    
mars 1989 septembre 2013[7] Guy Peignon   Chef de travaux puis retraité
Vice-président de la CC du Bosc d'Eawy ( ? → 2014)
Décédé en fonction
novembre 2013[8] décembre 2018 Marc Petit   Cadre commercial

Liste des maires délégués[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours
(au 1er janvier 2019)
Marc Petit   Cadre commercial

Distinctions et labels[modifier | modifier le code]

En 2010, Cressy a été récompensée par le label « Ville Internet @ »[9].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2016, la commune comptait 281 habitants[Note 1], en augmentation de 0,36 % par rapport à 2011 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
370316342393354387402406408
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330337322281304315331328267
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
240233198170191222226262253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
269241205183211222222263279
2016 - - - - - - - -
281--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants du village sont scolarisés au sein du regroupement pédagogique intercommunal du SIVOS de Beaumont-le-Hareng, Cressy, La Crique et Sévis, qui, en 2019, accueille 120 enfants[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les principaux monuments de Cressy sont

  • la mairie installée depuis 1995 dans l'ancien presbytère (XVIIIe – XIXe siècles) abritant des boiseries, et entouré d'un parc aménagé dernièrement et agrémenté d'un terrain omnisports à accès libre. Le bâtiment de la mairie est à l'endroit où se trouvait jusqu'à la première moitié du XVIIIe siècle un antique prieuré qui fut très important et qui dépendait du prieuré de Saint-Lô de Rouen.
  • L'église Notre-Dame-de-la-Nativité (XIIe – XIXe siècles) garde de l'église primitive la base du clocher où l'on peut voir une grossière ogive et une fenêtre romane. L'intérieur de la nef et du chœur viennent d'être rénovés. L'église conserve une statue en bois de saint Blaise du XVe siècle, des vitraux notamment dans le chœur et un autel majeur du XVIIe siècle classé monument historique depuis 1977 et où l'on peut voir une toile de l'Assomption de la même époque de forme octogonale.
  • La croix du cimetière dont la base très ancienne a au moins 1 300 ans.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Hugues de Cressy, un des premiers seigneurs de Cressy (XIIe siècle). C'est sous sa seigneurie qu'est construite l'église primitive de Cressy dont la base du clocher subsiste toujours. Cet homme était puissant et la famille de Cressy s'exila par la suite en Angleterre lorsque la Normandie devint française en 1204[réf. nécessaire].
  • Jean Hurpin, inhumé à Cressy en 1967, d'où est originaire sa famille : Il a écrit plusieurs ouvrages sur les abeilles, les ruches, les produits apicoles, etc. Ses ouvrages aujourd'hui rares sont très recherchés et restent la référence des apiculteurs actuels. Il est le cofondateur de « L'Abeille de France ». Il fonde aussi le syndicat apicole de Haute-Normandie, aujourd'hui le syndicat national apicole[réf. nécessaire].
  • L'abbé Lourier, dernier curé de Cressy à vivre dans le presbytère. D'origine hollandaise, il arrive en France lors de la Seconde Guerre mondiale, et recevra même plus tard notamment la Croix du combattant, du résistant, etc. L'abbé Lourier qui restera plus de cinquante ans comme curé de Cressy, décède en 1992. Il laisse comme souvenir à l'église Notre-Dame de Cressy le chemin de croix qu'il a peint lui-même[réf. nécessaire].
  • Charles Dieutre (1811-1896), avoué et maire de Rouen, né à Créssy.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cressy

Les armes de la commune de Cressy se blasonnent ainsi : d'argent à la traverse [cotice en barre] de sinople, au lion à la queue fourchue de sable, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout; au chef ondé de gueules chargé à dextre d'une croisette latine d'or et à senestre d'un léopard du même.

Création Jean-Jacques Lartigue. Adopté le 10 décembre 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire - 1979 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime - Page 63.
  2. « Auffay, Cressy et Sévis préparent la commune nouvelle », Paris Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2019).
  3. Laurent Hellier, « Auffay, Cressy, Sévis. Les Cressois font de la résistance contre le Val-de-Scie : La future commune nouvelle Val-de-Scie ne fait pas l'unanimité. Un collectif de 120 Cressois s'y oppose. A leur tête, Franck Lemarchand et Arnaud Dubois. L'affaire est au tribunal. », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2019).
  4. « Arrêté préfectoral du 28 septembre 2018 portant création de la commune nouvelle de Val-de-Scie », Recueil des actes administratifs de la préfecture de Seine-Maritime, nos 76-2018-112,‎ , p. 85-88 (lire en ligne [PDF], consulté le 10 février 2019).
  5. « Cressy : la fusion de communes ne passe pas pour le collectif « Pas touche à mon village » », Paris Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2019).
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Laurent Hellier, « Le maire Guy Peignon est décédé », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 11 février 2019) « Le maire de Cressy Guy Peignon est décédé dimanche 1er septembre au centre hospitalier de Dieppe, des suites d’un cancer, à l’âge 71 ans. L’élu était une figure du canton de Bellencombre, président de l’Amicale des maires. Il était entré au conseil municipal de la commune en 1973 avant d’en devenir le maire en 1989 et d’être réélu successivement en 1995, 2001 et 2008 ».
  8. Nicolas Demollien, « Marc Petit est le nouveau maire », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 11 février 2019) « Le nouveau conseil s’est réuni dimanche 27 octobre pour désigner le nouveau maire et ses trois adjoints. C’est Marc Petit qui est désormais à la tête de la commune. Le nouvel édile est âgé de 51 ans et fait partie du conseil municipal depuis 2008. Il est cadre commercial et réside à Cressy depuis 2001 ».
  9. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « Menace de fermeture de classe pour le Sivos de Beaumont-le-Hareng, Cressy, La Crique et Sévis », Paris Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2019).