Crespin (Aveyron)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crespin.
Crespin
Vue générale.
Vue générale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Villefranche-de-Rouergue
Canton Aveyron et Tarn
Intercommunalité Communauté de communes Pays Ségali
Maire
Mandat
André At
2014-2020
Code postal 12800
Code commune 12085
Démographie
Gentilé Crespinois
Population
municipale
302 hab. (2014)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 09′ 41″ nord, 2° 17′ 03″ est
Altitude Min. 237 m
Max. 521 m
Superficie 18,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Crespin

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Crespin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Crespin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Crespin
Liens
Site web Site officiel

Crespin est une commune française située dans le département de l'Aveyron et la région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 12085.png
Rose des vents Castelmary Cabanès Rose des vents
Mirandol-Bourgnounac N Tauriac-de-Naucelle
O    Crespin    E
S
Pampelonne

Site[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

une ancienne mention de Crespin est Crespinh en 1341[1] pourrait provenir d'un nom de personne latin Crispinius.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dépendait de la province du Rouergue. La paroisse de Saint Robert de Crespin relevait de l'Abbaye de la Chaise-Dieu.

En 1341 la paroisse (Parrochia de Crespinh) avait 58 feux (environ 240 personnes). Elle dépendait de la Baillie de Sauveterre[2].

En 1581 la terre de Crespin fut aliénée par le prieur qui était alors en place au sieur de Calviac moyennant la somme de 280 livres.

En 1757 il y eut un Jugement souverain de l'intendant de La Galaizière, prononçant la peine de mort contre un particulier de la paroisse de Crespin (Aveyron), convaincu de rébellion aux ordres du Roi et du meurtre de Jean Mouisset, milicien du dernier tirage au sort[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours André At UMP-LR Agriculteur - Conseiller général puis départemental
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 302 habitants, en augmentation de 15,71 % par rapport à 2009 (Aveyron : 0,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
464 403 1 791 1 785 1 122 1 115 1 134 1 186 1 154
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 158 1 212 1 222 1 221 1 210 1 241 1 188 1 107 1 017
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
974 906 866 822 745 708 685 644 559
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
486 407 375 328 298 273 268 296 302
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le prieuré Saint-Robert de Crespin possède un magnifique retable richement décoré à trois compartiments, du XVIIe siècle. De chaque côté dans des niches, Saint Amans et Saint Roch.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Joan Bodon (Jean Boudou)
  • Joan Bodon (1920-1975), né à Crespin, romancier qui a écrit toute son œuvre en occitan. Sa mère fut une conteuse du Rouergue qui l'introduisit à l'univers imaginaire des contes traditionnels qu'il utilisa dans son œuvre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Jean Bousquié), La Salvetat : Castèl-Marin, Crespin, L'Escura, Tairac / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de La Salvetat, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 231 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-18-1, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36685850)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. NEGRE (Ernest) Toponymie générale de la France (1990), t. 1, p. 650.
  2. Bibliothèque de l'École des Chartes (1883), t. 44, p. 480.
  3. DUONT (Paul) Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Lot (1865), p. 50.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .