Cresphontès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 19 mars 2013 à 18:08 et modifiée en dernier par Addbot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Dans la mythologie grecque, Cresphontès, Kresphontès ou Cresphonte (en grec ancien Κρεσφόντης / Kresphóntês) est un des Héraclides, roi de Messénie.

Mythe

Participant au retour des Héraclides dans le Péloponnèse[1], il obtient la Messénie en recourant à la ruse lors du partage de la péninsule. Chez Apollodore[2], le Péloponnèse est divisé en trois lots (Argos, Lacédémone et Messène) et un tirage au sort est effectué : Téménos et les fils d'Aristodème jettent chacun un caillou dans une urne remplie d'eau, tandis que Cresphontès y jette une motte de terre humide. Au contact de l'eau, la terre se désagrège et seuls les deux cailloux ressortent, ce qui fait que le dernier lot (Messène) échoit à Cresphontès. Pausanias[3] offre un récit similaire mais avec quelques variantes : Cresphontès s'entend avec Téménos pour obtenir la Messénie. Téménos joue l'arbitre entre Cresphontès et les fils d'Aristodème, et met dans une urne remplie d'eau deux boules, une de terre cuite pour le premier et une de terre séchée pour les seconds. La terre séchée se désagrège et seule ressort la boule de Cresphontès, qui peut choisir son lot.

Hygin[4] est le seul à donner le nom de son père (Aristomaque) et lui prête comme femme Mérope (fille de Cypsélos, roi d'Arcadie) et comme fils Téléphon. Cresphontès y est tué par Polyphontès, qui épouse Mérope et s'empare ainsi du trône de Messénie.

Notes

  1. Voir notamment Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], II, 18, 7.
  2. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], II, 8, 4.
  3. Pausanias, IV, 3, 4-5.
  4. Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne], CXXXVII.

Bibliographie