Crazy Kung-Fu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crazy kung-fu (功夫, Gōngfu) est un film hongkongais réalisé par Stephen Chow, sorti en 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La Chine pré-révolutionnaire. Les gangs font la loi dans les rues des grandes cités et notamment le gang de la Hache. Seuls quelques quartiers peuplés d'habitants pauvres qui ne présentent aucun intérêt lucratif sont laissés tranquilles. C’est dans un de ces quartiers que se cache une poignée de maîtres du kung-fu qui tentent tant bien que mal de dissimuler leurs pouvoirs afin de ne pas attirer les ennuis sur leur entourage.

C’est alors qu’arrive Sing, gangster minable dont l'ambition est de rejoindre le gang de la Hache afin de quitter définitivement ses habits de perdant qui lui collent à la peau. Il décide alors de se faire passer pour un membre éminent du gang de la Hache pour arnaquer ce quartier d’irréductibles chinois. L’altercation entre Sing et les habitants du lieu se finit mal et attire de vrais membres du gang de la Hache. Les anciens maîtres du kung-fu ont alors le choix entre ne rien faire et laisser périr les gens ou sortir de leur anonymat et déclencher une guerre redoutable.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un important succès commercial, rapportant environ 100 914 000 $ au box-office mondial pour un budget de 20 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 397 616 entrées[3].

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 90 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,7/10 et sur la base de 181 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[4]. Sur Metacritic, il obtient un score de 78/100 sur la base de 38 critiques collectées[5].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les chorégraphies sont signées Sammo Hung (parti en cours de tournage) et Yuen Woo-ping. Ce dernier est internationalement connu pour s'être occupé de celles de Matrix et Tigre et Dragon.
  • En date de l'année 2005, Crazy kung-fu est le film en langue étrangère qui a eu la plus importante exploitation en salles aux États-Unis.
  • Deux scènes n'ont pas été réalisées par Stephen Chow mais par Sammo Hung. Tout d'abord, celle où l'on voit les trois maîtres combattre un millier d'hommes en costumes noirs, et la seconde, où les trois maîtres combattent à nouveau, de nuit, contre deux musiciens.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]