Cravans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cravans
Cravans
Mairie de Cravans.
Blason de Cravans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Saintes
Intercommunalité Communauté de communes de Gémozac et de la Saintonge Viticole
Maire
Mandat
Pascal Delarge
2020-2026
Code postal 17260
Code commune 17133
Démographie
Gentilé Cravanais
Population
municipale
872 hab. (2017 en augmentation de 14,14 % par rapport à 2012)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 49″ nord, 0° 42′ 35″ ouest
Altitude Min. 17 m
Max. 53 m
Superficie 14,72 km2
Élections
Départementales Canton de Saintonge Estuaire
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Cravans
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Cravans
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cravans
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cravans
Liens
Site web www.cravans.fr

Cravans est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Cravanais et les Cravanaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Cravans se situe dans le sud-ouest du département de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine, dans l'ancienne province de Saintonge. Appartenant au Midi de la France — on parle plus précisément de Midi atlantique[2], au cœur de l'arc atlantique, elle est partie intégrante du Grand Sud-Ouest français, et est parfois également incluse dans un Grand Ouest aux contours plus flous.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Cravans vient d'une vieille racine cr- signifiant « pierre, roche ». À comparer à Cravent (Yvelines)[réf. nécessaire].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Michel Allain    
2014 En cours Jacques Fortin DVG Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2017, la commune comptait 872 habitants[Note 1], en augmentation de 14,14 % par rapport à 2012 (Charente-Maritime : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
921870790814945880855708840
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
780830811763756687681660613
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
644651607578560536544569564
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
508503509493526521677739854
2017 - - - - - - - -
872--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Cravans.
  • Église Saint-Pierre datant des XIIIe et XVe siècles. Église assez simple, composée d'une nef flanquée de deux bas-côtés percés de larges fenêtres. Façade sobre percée d'une porte ogivale. Clocher carré, trapu et massif, à deux niveaux ; il confère une certaine austérité à l'édifice.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Arthur Cravan, dont le pseudonyme vient du lieu de naissance de sa fiancée Renée Boucher.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cravans Blason
Parti : au 1er de gueules à la clé contournée d'argent, au 2e d'argent au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'or ; le tout sommé d'un chef d'azur au loup passant d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. Louis Papy, Le midi atlantique, atlas et géographie de la France moderne, Flammarion, Paris, 1984
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]