Shiva (cratère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cratère de Shiva)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shiva (homonymie).
Cratère Shiva
Localisation
Coordonnées 18° 40′ 00″ N, 70° 14′ 00″ E
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Géologie
Âge 66 Ma
Type de cratère Météoritique
Impacteur
Diamètre 40 km
Dimensions
Longueur 600 km
Largeur 400 km

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Shiva (cratère)

Le cratère Shiva est une structure géologique, supposée être une structure d'impact de 500 km de diamètre par Sankar Chatterjee et ses collègues. Cette structure géologique est constituée du Bombay High, un champ pétrolifère offshore et de la dépression de Surat. Ceux-ci se trouvent sous le plateau continental indien, dans l'océan Indien à l'ouest de Mumbai. Chatterjee a nommé cette structure d'après Shiva, le dieu hindou de la destruction et de la création[1],[2],[3].

Chatterjee fait valoir que le cratère Shiva a été créé il y a environ 66 millions d'années, à la même époque qu'un certain nombre d'autres cratères d'impact et que l'extinction Crétacé-Paléogène, extinction massive d'espèces marines et terrestres, notamment celles des dinosaures non-aviens. Bien que le site ait changé depuis sa formation en raison de l'expansion des fonds océaniques, la formation est d'environ 600 kilomètres de long par 400 km de large. Chatterjee estime que ce cratère supposé aurait été fait par un astéroïde ou une comète d'environ 40 km de diamètre.

Au moment de l'extinction Crétacé-Paléogène, l'Inde était située sur le point chaud de la Réunion, dans l'actuel océan Indien. Une grande quantité de laves provenant du manteau terrestre a inondé des parties de l'Inde, conduisant à la création d'un plateau appelé les trapps du Deccan. Il a été émis l'hypothèse que le cratère ou les trapps du Deccan de cette zone soient la raison du niveau élevé de réserves de pétrole et de gaz naturel dans la région[4].

Les scientifiques en général ne sont pas convaincus que la structure de Shiva soit un cratère d'impact. Par exemple, Christian Koeberl, professeur spécialisé dans les cratères d'impact et la géologie planétaire à l'université de Vienne, en Autriche, considère le cratère de Shiva comme « un fruit de l'imagination »[5],[6]. Actuellement, la structure de Shiva n'est pas reconnue comme un cratère d'impact par la base internationale de données des impacts (Earth Impact Database) du Centre des sciences planétaires et de l'espace à l'université du Nouveau-Brunswick au Canada[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sankar Chatterjee (1997). « Multiple impacts at the KT boundary and the death of the dinosaurs » Proceedings of the 30th International Geological Congress. Consulté le 27 juillet 2014. .
  2. (en) S. Chatterjee, N. Guven, A. Yoshinobu et R. Donofrio, « Shiva Structure: a possible KT boundary impact crater on the western shelf of India », Museum of Texas Tech University Special Publications, vol. 50,‎ , p. 1-39.
  3. Laurent Sacco, « Shiva serait-il le véritable tueur de dinosaures ? », sur Futura-Sciences, (consulté le 27 juillet 2014).
  4. (en) P. Agrawal et O. Pandey, « Thermal regime, hydrocarbon maturation and geodynamic events along the western margin of India since late Cretaceous », Journal of Geodynamics, vol. 30, no 4,‎ , p. 439–459 (DOI 10.1016/S0264-3707(00)00002-8, Bibcode 2000JGeo...30..439P)
  5. (en) Leslie Mullen, « Shiva: Another K-T Impact? », sur http://www.spacedaily.com/, (consulté le 27 juillet 2014)
  6. (en) Clara Moskowitz, « New Dino-destroying Theory Fuels Hot Debate », sur http://www.space.com, (consulté le 27 juillet 2014).
  7. (en) « Impact Structures Sorted by Name », sur Planetary and Space Science Centre (consulté le 27 juillet 2014).

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Shiva crater » (voir la liste des auteurs).