Cratère Dolomieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dolomieu.
Cratère Dolomieu
Image illustrative de l'article Cratère Dolomieu
Vue du cratère Dolomieu en décembre 2009 avec le cratère Bory sur le rebord gauche.
Localisation
Coordonnées 21° 14′ 38″ S, 55° 42′ 54″ E
Pays Drapeau de la France France
Département d'outre-mer La Réunion
Communes Sainte-Rose et Saint-Philippe
Géologie
Massif Massif du Piton de la Fournaise
Âge Formé en 1791
Type de cratère Volcanique
Type Volcan rouge
Activité Actif
Dernière éruption 2 au 12 janvier 2010
Code GVP 0303-02=
Observatoire Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise
Dimensions
Altitude 2 522 m
Longueur 1 km
Largeur 0,75 km
Profondeur 350 m
Découverte
Découvreur Alexis Bert (29 juillet 1791)
Éponyme Déodat Gratet de Dolomieu

Géolocalisation sur la carte : La Réunion

(Voir situation sur carte : La Réunion)
Cratère Dolomieu

Le cratère Dolomieu est un des deux cratères volcaniques situé au sommet du Piton de la Fournaise avec le cratère Bory. Formé en 1791, il s'est brutalement effondré au cours de l'éruption d'avril 2007 alors qu'il était entièrement rempli de coulées de lave.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Depuis l'éruption d'avril 2007 qui a vu son effondrement, le cratère Dolomieu mesure un kilomètre de longueur pour 750 mètres de largeur et environ 350 mètres de profondeur. Avant cette éruption, le cratère avait sensiblement les mêmes dimensions mais il était entièrement rempli par des coulées de lave depuis l'éruption du au [1]. Son plancher pseudo-horizontal était parsemé de coulées, spatter cones et tunnels de lave. L'affaissement du fond du cratère s'est accompagné de l'effondrement de sa face nord sur une épaisseur de dix mètres[2] jusqu'au gouffre de la Soufrière qui se retrouve depuis sur son rebord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cratère Dolomieu s'est vraisemblablement formé en 1791 par l'effondrement du Mamelon central lors d'une éruption à tendance explosive, ce qui est récent dans l'histoire éruptive du massif du Piton de la Fournaise.

Alexis Bert, qui mène une mission de reconnaissance après cette éruption, parvient au sommet du volcan le 29 juillet et donne la première description du cratère. Cependant, il n'est nommé qu'en 1801 par Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent après qu'il a appris la mort de celui qui fut son professeur à l'école des mines de Paris, Déodat Gratet de Dolomieu, un géologue et minéralogiste français spécialiste du basalte[3].

Le cratère Dolomieu avant la fin de l'année 2006.
Ancien cône de scories enfoui sous des coulées de lave et parcouru par des dykes mis au jour dans la falaise du cratère Dolomieu après son effondrement en avril 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Bulletin de l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise - janvier 2007 p.19 à 21
  2. « Éruption du Piton de la Fournaise », Communiqué de la Préfecture de la Réunion, 7 avril 2007.
  3. Enis Rockel, Z'histoires de la Réunion, Télé Réunion, 10 août 2007.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :