Crampon (diacritique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir crampon.

Le crampon est un diacritique attaché à plusieurs lettres. Il a la forme d’un trait vertical court et est rattaché à la partie inférieure d’une lettre sous la ligne de base. Lorsqu’il est attaché au fût d’une lettre il est légèrement décalé à droite ou attaché à la terminaison de l’empattement afin qu’il ne paraisse pas comme une hampe (ou un descendante). Il est principalement utilisé sur certaines lettres de l’alphabet cyrillique non-slave, mais est aussi utilisé sur certaines lettres de l’alphabet latin additionnelles utilisées par des langues ayant utilisé l’alphabet cyrillique.

Origines[modifier | modifier le code]

Le crampon provient de la forme de la descendante de la lettre chtcha Щ (chta Ⱋ en glagolitique), qui elle-même est un ligature des lettres cha Ш et té Т (respectivement cha Ⱎ et tverdo Ⱅ en glagolitique), il était anciennement centré[1]. Sa forme provient donc du té Т (tverdo Ⱅ en glagolitique) qui est du tau Τ grec.

La descendante du tsé Ц (tsy Ⱌ en glagolitique), qu’on retrouve dans la ligature té tsé Ҵ, n’a pas la même origine ; sa forme provient du tsadi צ hébreu. Le dzhé Џ a une descendante mais cette lettre apparue dans l’alphabet roumain cyrillique au XVe siècle est sans doute une transformation du tsé Ц ou du ché Ч.

Les descendantes du dé Д ne sont pas des crampons, mais sont à l’origine des empattements.

C’est pour les besoins de certaines langues que le crampon a été créé avec la forme de ces descendantes et ajouté à plusieurs lettres pour pouvoir retranscrire de nouveaux sons.

Lettres avec un crampon[modifier | modifier le code]

Les lettres cyrilliques dé Д, chtcha Щ, tsé Ц et dzhé Џ sont formées de descendantes similaires au crampon, mais ceux-ci ne sont pas des crampons. Les descendantes de chtcha Щ et tsé Ц peuvent parfois être paraphé horizontalement.

Le crampon peut avoir la forme d’une cédille ou d’un ogonek lorsqu’il est attaché à une lettre ronde comme esse cramponné Ҫ, tché cramponné Ҿ, zé cramponné Ҙ.

Il est à gauche du fût dans la lettre tché kahkasse Ӌ.

Alphabet latin
Lettre Noms
Ⱨ ⱨ H cramponné
Ⱪ ⱪ K cramponné
Ꞑ ꞑ N cramponné
Ⱬ ⱬ Z cramponné
Alphabet cyrillique
Lettre Noms
Ӷ ӷ Ghe cramponné
Җ җ Zhe cramponné
Қ қ Ka cramponné
Ң ң En cramponné
Ԥ ԥ Pe cramponné
Ҭ ҭ Te cramponné
Ҳ ҳ Ha cramponné
Ҷ ҷ Tché cramponné
Ӌ ӌ Tché kahkasse
Tché cramponné à gauche
Ԧ ԧ Shha cramponné
Ҫ ҫ Esse cédille
Esse cramponné
Ҿ ҿ Tché abkhaze ogonek
Tché cramponné
Ҙ ҙ Zé cédille
Zé cramponné

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alexander Berdnikov, Olga Lapko, « Old Slavonic and Church Slavonic in TEX and Unicode », EuroTEX ́99 Proceedings, 1999. (copie en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]