Crampon (biologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Goémon fixé à un rocher par son crampon.

Le crampon désigne l'appareil fixateur des organismes aquatiques sessiles, notamment des macroalgues de type varech, et par analogie des Zoophytes (Crinoïdes, éponges, Cnidaires). Cette structure qui ressemble à une racine[1] a pour fonction d'ancrer ces organismes à leur substrat.

Forme des crampons chez les algues[modifier | modifier le code]

Souvent, lorsque l'algue embryonnaire explore son environnement, elle déploie autour d'elle une multitude de filaments microscopiques incolores, les rhizoïdes. Ces structures allongées sont recouvertes d'une sécrétion riche en polysaccharides qui permettent à l'algue de arrimer à son substrat. Une fois fixée, elle renforce son point d'ancrage en fabriquant un véritable ciment et développant son organe, le crampon[2].

Les crampons chez les algues ont une forme variée selon leur substrat et leur exposition (mode agité ou battu). Chez le Codium, le crampon a une forme de disque. Chez les laminaires, il est souvent constitué de rhizoïdes. Chez Saccorhiza bulbosa, le crampon est un bulbe composé d'éléments plus ou moins crochus appelés haptères. Creux et pouvant atteindre 50 cm, ce crampon sert d'abri à une microfaune. Le crampon peut changer de morphologie lorsque l'algue est soumise à une exposition différente[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les algues n'ont pas d'appareil fixateur vascularisé, comme le sont les racines, car elles absorbent leur nourriture sur toute la surface de leur thalle par osmose, et la transportent par diffusion. Certaines algues possèdent des poils hyalins, comme les poils absorbants des racines.
  2. Véronique Leclerc, Jean-Yves Floc'h, Les secrets des algues, Éditions Quae, , p. 29
  3. Véronique Leclerc, Jean-Yves Floc'h, Les secrets des algues, Éditions Quae, , p. 30

Voir aussi[modifier | modifier le code]