Crépis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Crépi ni Crepis.
Parties inférieures d'un temple antique. 1 : colonne, 2 : mur, 3 : stylobate ou toichobate, 4 : stéréobate, 5 : euthynteria 6 : crépis.

Une crépis ou krépis, appelée aussi crépidome (du grec krepis –idos, « chaussure, semelle, fondement »), est un terme d'architecture grecque désignant la plate-forme à degrés qui sert de soubassement à des édifices, notamment le temple grec. La crépis comprend généralement trois degrés, la dernière assise supérieure étant appelée stylobate lorsqu'elle supporte les colonnes d'un édifice ou toichobate lorsqu'elle supporte les murs.

Ce socle est réalisé en pierre de qualité, notamment le marbre. Le soubassement maçonné repose sur le stéréobate, fondations en pierre locale (choix plus économique) qui rachète les différences de niveau du sol. L'assise supérieure du stéréobate, l'euthynteria, est en pierres bien travaillées, avec une surface lisse, servant d'assise de réglage soit pour l'horizontalité, soit pour les courbes destinées à remédier aux illusions d'optique (en)[1].

Le podium dans l'architecture romaine est un soubassement vertical d’une hauteur beaucoup plus grande que celle de la crépis grecque, l’escalier d’accès à cette plateforme étant d'une dizaine de degrés.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nevio Degrassi, Cesare Saletti, Le grand atlas de la Grèce antique, Ed. Glénat,‎ 2001, p. 110

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]