Crémation des trois sapins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crémation des Trois Sapins *
Domaines Pratiques rituelles
Pratiques festives
Lieu d'inventaire Grand Est
Haut-Rhin
Thann
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)

La crémation des trois sapins (Thanneverbrenung) est une célébration de la ville de Thann dans le Haut-Rhin en Alsace. Fête traditionnelle, mi-religieuse, mi-profane, elle se déroule annuellement le 30 juin, en l’honneur de Saint-Thiébaut (ou Sant’Ubaldo), patron de la ville[1]. La fête fait référence à la fondation légendaire de la ville par Sant’Ubaldo, évêque de Gubbio, dont une relique est conservée à Thann. La célébration est faite en commun avec les représentants de la ville de Gubbio, en Italie, qui vénère le même saint patron[2]. Gubbio est d’ailleurs la ville jumelée de Thann depuis 1958[3].

La pratique de la crémation des trois sapins est aujourd’hui inscrite à l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France[4].

La légende[modifier | modifier le code]

Statue de saint-Thiébaut dans la collégiale

La fête de la crémation des trois sapins fait référence à la création de la ville à partir des reliques de Sant’Ubaldo.

Le 16 mai 1160, Sant’Ubald s’éteint à Gubbio. Son serviteur décide alors de rentrer chez lui, en Lorraine (ou aux Pays-Bas selon les versions). Il transporte avec lui l’anneau que l’évêque lui a laissé en gages. Arrivé le 1er juillet 1161 en vallée de la Thur, en Alsace, le serviteur pénètre dans une grande forêt, emplacement de l’actuelle ville de Thann, s’appuie près d’un arbre et s’endort, fatigué de son long voyage. On raconte alors que le bourdon dans lequel il avait caché l’anneau se retrouva collé à l’arbre à son réveil. Au même moment, un comte, le comte Ferrette, aperçu des fenêtres de son château trois feux scintillant dans la forêt, à l’endroit même où le serviteur s’était reposé. Curieux, il s’en alla rencontrer le dit-homme sur les lieux mêmes de l’évènement, et découvrir avec ce dernier que le pouce de l’évêque adhérait à l’anneau, dans le bourdon. Le comte proposa alors de construire une chapelle, la future Collégiale Saint-Thiébaut et base de la future ville de Thann, et le bourdon se détacha instantanément de l’arbre. C’est ainsi que la relique de Sant’Ubaldo arriva en Alsace et qu’il devint le saint patron de la ville de Thann développée à la suite des nombreuses visites de pèlerins[5]. Il sera cependant renommé Saint-Thiébaut. Aujourd’hui, ce sont les trois feux aperçu par le comte Ferrette que l’on commémore par la crémation de trois sapins le 30 juin à Thann.

La crémation des Trois Sapins[modifier | modifier le code]

La fête de la Crémation des Trois Sapins est aujourd’hui présentée comme une « fête traditionnelle, mi-profane, mi-religieuse qui attire de 5 000 à 10 000 visiteurs »[6].

  • Le 29 juin[7] : les pèlerins italiens eugubins sont invités à pique-niquer avec leurs pendants alsaciens de l’association Eugubini nel mondo et les élus de la ville de Thann. Le repas est souvent animé par des chants. Il est de coutume également pour les italiens de faire des dons à l’association.
  • Le 30 juin[8],[7] : l’hôtel de ville de Thann est en fin de journée le théâtre d’une cérémonie d’accueil des « crémateurs » et ses invités. Les vêpres sont ensuite célébrées à la Collégiale Saint-Thiébaut. La célébration est ponctuée de chants de chorales en français et italien, repris la plupart du temps par tous les fidèles. La relique, exposée pour l’occasion, sert aussi à bénir l’assemblée.
  • À la sortie des vêpres, un cortège se forme derrière la statue de Saint-Thiébaut pour rejoindre la place Joffre. La procession se fait musicale et officielle puisque les autorités locales françaises et italiennes sont présentes.
  • Arrivé place Joffre, le cortège s’immobilise devant trois sapins, que les « crémateurs » se chargent d’allumer sous les regards des participants. La crémation des sapins est suivie d’un feu d’artifice puis de l’illumination de la Collégiale Saint-Thiébaut.
  • La soirée se termine par deux repas séparés, les délégués italiens se retrouvent autour de charcuterie de Gubbio, tandis que les autorités municipales françaises et les délégués français de l’association Eugubini nel mondo participent à une réception à la mairie. De nouveaux échanges de dons se font entre les municipalités françaises et italiennes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Baumann Joseph, Histoire de Thann des origines à nos jours, SAEP Ingersheim, 1981.
  • André Rohmer, Saint-Thiébaut (Gubbio-Thann), Bulletin spécial de la société d’histoire « Les Amis de Thann », Thann, 1986.
  • Giordano, Vie de S. Ubald, édition et traduction (française) de F. Dolbeau, Cannara (Pg), 2000.
  • André Rohmer, Petite et Grande Histoire, différents articles « Gubbio-Thann » dans les n° 12, 13, 23, et dans le n° 6, Denis Ingold.
  • Kirner R., 1994, La Collégiale de Thann. Traduction de P. Salciarini, Gubbio.
  • Salciarini P., 1993, « Les origines du piédestal de Saint Thiébaut, la Collégiale », Les Amis de Thann-Petite et grande Histoire, n° 8, février.
  • (it)Cenci Pio, Vita di S. Ubaldo, vescovo et patrono di Gubbio, Gubbio, 1924.
  • (it)Ubaldi Beniamino, Thann e Gubbio. Nella storia e nella légenda di S. Ubaldo, Gubbio, 1947.
  • (it)Centro turistico giovanile, Il padre della patria, Gubbio, 1960.
  • (it)Braccini Ubaldo, La mano di S. Ubaldo, Assisi (Pg) 1993.
  • (it)Giordano da Tiferno, 1979, Vita di S. Ubaldo, édité par la « Familia dei Santantoniari », sous la direction de A.M. Fanucci, Gubbio.
  • (it)Teobaldo, 1860, Leggenda del Beato Ubaldo, vescovo di Gubbio, typographie de l'Evéché, Gubbio.
  • (it)Santuario di S.Ubaldo, périodique bimestriel, Gubbio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Crémation des trois sapins », sur www.ville-thann.fr (consulté le )
  2. « Fiche d'inventaire La crémation des Trois Sapins, Identification, p.1 », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le )
  3. « Thann et Gubbio - Jumelages », sur www.ville-thann.fr (consulté le )
  4. Fiche d’inventaire de la « Crémation des Trois Sapins » au patrimoine culturel immatériel français, sur culturecommunication.gouv.fr (consultée le 13 mars 2015)
  5. « La crémation des 3 sapins, fête traditionnelle le 30 juin », sur www.ville-thann.fr (consulté le )
  6. Section, Historique de la fête, « Histoire des origines de la Crémation - Crémation des trois sapins - Les manifestations - Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Thann », sur www.ville-thann.fr (consulté le )
  7. a et b « Fiche d'inventaire La crémation des Trois Sapins, (B) Description, 2e paragraphe, p. 2 », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le )
  8. « La fête traditionnelle », sur www.ville-thann.fr (consulté le )