Crédit hypothécaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un crédit hypothécaire est un crédit immobilier qui est garanti par une hypothèque, c'est-à-dire que le prêteur dispose du bien immobilier sous-jacent comme garantie sur le prêt. En France, près de 40% des crédits immobiliers sont adossés à une hypothèque, alors que près de 60% sont garantis par un cautionnement mutualisé[1].

Types de garanties prêts[modifier | modifier le code]

Il existe deux types de prêts hypothécaires :

  • le prêt acquisition classique : l'hypothèque intervient comme une garantie au bénéfice du prêteur.
  • le prêt hypothécaire au sens large du terme : c'est un prêt financier quel qu'en soit l'objet et garanti par une hypothèque.

Ce dernier prêt s'adresse à tous types d'emprunteurs ayant les besoins les plus divers. Il lui suffit de posséder un patrimoine à donner en garantie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une intense spéculation sur le crédit hypothécaire s'est produite. Par ailleurs, les marchés immobiliers et financiers sont souvent liés : la bulle immobilière est aggravée par la bulle financière et vice versa, comme cela s'est produit en Europe dès les années 1860 et a permis des travaux très importants dans l'habitat de plusieurs capitales du Vieux continent.

Un siècle plus tard, le crédit hypothécaire a été accusé d'avoir contribué à la crise financière de 2007-2010, causée par l'engagement de banques européennes et américaines dans les rehausseurs de crédit ayant financé les subprimes en mélangeant les obligations de crédit hypothécaire avec des obligations d’État[2].

Différences nationales[modifier | modifier le code]

Au sein de l'Union européenne, le volume du marché des obligations sécurisées (obligations sécurisées en circulation) s'élevait à environ 2 000 milliards d'euros à la fin de 2007, l'Allemagne, le Danemark, l'Espagne et la France ayant chacun un encours supérieur à 200 000 millions d'euros.[3] Des titres de type Pfandbrief ont été introduits dans plus de 25 pays européens - et ces dernières années également aux États-Unis et dans d'autres pays hors d'Europe - chacun avec ses propres lois et réglementations.[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Observatoire des crédits logement, Rapport Juin 2021
  2. SemiColonWeb, « La crise des subprimes », sur www.cae-eco.fr (consulté le )
  3. « Covered Bond Outstanding 2007 »
  4. « UNECE Homepage », sur www.unece.org

Articles connexes[modifier | modifier le code]