Crédit agricole du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crédit agricole du Maroc
logo de Crédit agricole du Maroc
Logo du Crédit Agricole du Maroc
Forme juridique Société anonyme
Siège social Rabat
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Drapeau : Maroc Tariq Sijilmassi (PDG)
Activité Banque
Site web Site officiel Crédit Agricole

Bilan comptable en augmentation 1,83 milliard de MAD (2007)
Résultat net en augmentation 271 millions de MAD (2007)

La Crédit agricole du Maroc est une banque marocaine à capitaux publics créée en 1961[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1961, entrée en fonction de la Caisse Nationale de Crédit Agricole.

En 1996 est mise en place la salle des marchés du Crédit agricole marocain.

En 1999, la direction de la banque lance le Plan d'entreprise Oufok 2003. Ce plan est en fait une nouvelle stratégie qui vise à mettre à niveau l'institution et à engager les actions de redressement de sa situation financière. Tout cela dans le cadre d'un positionnement rénové en tant que banque rurale généraliste de proximité, travaillant en partenariat avec la filière agricole et le monde rural[2].

En 2003-2004, la banque fait l'acquisition du Réseau BMAO et du Réseau BNDE[3].

En 2003, Tariq Sijilmassi est nommé par le roi Mohammed VI directeur général de la banque (poste qu'il occupe toujours en août 2017)[4]. Il entreprend le changement juridique de la banque qui devient une société anonyme à directoire avec conseil de surveillance.

Alors qu'elle était en crise depuis longtemps, depuis 2004 la banque affiche désormais de meilleurs résultats[5].

Domaine d'activités[modifier | modifier le code]

Par le passé, orientée exclusivement vers l'agriculture, ce réseau bancaire s'est diversifié à partir des années 1990 vers l'agroalimentaire, le financement de crédit immobilier puis vers l'ensemble des secteurs économiques.

En juillet 2017, Le Crédit agricole du Maroc annonce qu'il va lancer Akhdar Bank. Cette une filiale de la banque va être spécialisée dans la finance islamique[6]. Dès octobre 2017, elle devrait ouvrir une vingtaine d’agences au Maroc.

Données[modifier | modifier le code]

Son portefeuille est de 50 millions clients particuliers, 8,2 millions sociétaires et  1,1 million actionnaires en charge.

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Résultat au 1er semestre 2009[7] :

  • PNB : 1 milliard de MAD
  • Résultat net : 250 millions de MAD (+56 %)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation de la banque Crédit Agricole au Maroc », sur banques.ma (consulté le 30 août 2017)
  2. « source »
  3. « Memoire Online - rapport de stage Crédit Agricole Marocain - Yassine DADDA », sur Memoire Online (consulté le 30 août 2017)
  4. « Maroc : « Les agriculteurs sont devenus rentables pour les banques » – Tariq Sijilmassi, Président du directoire du Crédit agricole du Maroc – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  5. « Ils font bouger le Maroc – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  6. « Le Crédit agricole du Maroc se convertit à la finance islamique – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  7. Crédit Agricole du Maroc

Liens externes[modifier | modifier le code]