Crème Budwig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Crème Budwig.

La crème Budwig, est un mélange composé de fruits, céréales fraîchement moulues, oléagineux et produits laitiers. Pour sa créatrice l'Allemande Johanna Budwig la crème prétendrait guérir le cancer. Cette méthode a été popularisée en France par Catherine Kousmine, qui la conseille au petit-déjeuner.

Pour les adeptes de Johanna Budwig, « cette méthode est prouvée mais elle serait étouffée par l’industrie du cancer ». Elle aurait été nominée à sept reprises pour le prix Nobel de médecine, mais l’industrie pharmaceutique s’y serait opposée.[1]

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires cite dans son rapport de 2010 la crème Budwig dans les risque de dérives thérapeutiques issues des méthodes par ingestion de substances diverses[2].

Valeurs[modifier | modifier le code]

Cette crème est riche en vitamines fraîches, en acides gras essentiels (acide linoléique, un oméga-6, et l'acide linolénique, un oméga-3).

Valeur nutritive moyenne pour 1 portion (environ 240 g)
Pays Teneur % valeur quotidienne
Lipides 8 g 12 %
dont saturés 1 g 5 %
+ trans 0 g
Cholestérol 3 g
Sodium 242 mg 10 %
Glucides 41 g 14 %
Fibres 3 g 12 %
Sucres 25 g
Vitamine A 4 %
Vitamine C 53 %
Calcium 5 %
Fer 7 %
Protéines 10 g
Protéines 10 g
Protéines 10 g
Calories 253

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Fenech, Gare aux gourous - Santé, bien-être, Editions du Rocher,
  2. « Quelles sont les méthodes les plus répandues ? | Miviludes », sur www.derives-sectes.gouv.fr (consulté le )