Cowboy de Murlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cowboy.
image illustrant l’archéologie image illustrant les Étrusques image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie, les Étrusques et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vue d'artiste du Cowboy de Murlo (compilation des différentes reconstitutions partielles).

La désignation « cowboy de Murlo[1] » est attribuée à un ensemble de plus d'une dizaine de statues-acrotères étrusques qui ont permis plusieurs reconstitutions exposées à l’Antiquarium de Poggio Civitate de Murlo, un musée archéologique de la province de Sienne.

Cette statue en terracotta (terre cuite locale en coroplathie) du VIe siècle av. J.-C.[2] est désignée ainsi par la forme caractéristique du couvre-chef à large bord de ce personnage, probablement un dignitaire religieux (haruspice) et/ou administratif de ce site étrusque.

Elle correspond aux rites étrusques qui consistaient à représenter les divinités, des ancêtres héroïsés ou des dignitaires sur le faîte des toitures des habitations pour les protéger votivement.

Particularités :
  • Les vestiges de 13 statues similaires ont été recensées sur le site.
  • une grosse tuile courbe figurait à la base de certains des vestiques, une base permettant d'affirmer leur présence sur les toits (a contrario des antéfixes posées à l'extrémité des pentes des toitures).
  • Les mains du personnage représenté (chacune dans un sens, haut et bas) permettaient d'y placer un sarment de vigne, pour une cérémonie rituelle consacrée aux saisons et à l'agriculture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Larissa Bonfante, Etruscan life and afterlife: a handbook of Etruscan studies, p. 133
  2. Jean-Paul Thuillier, Les Étrusques, la fin d'un mystère, p. 38-39

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « The Murlo Cowboy: problems of reconstruction and interpretation » in Deliciae Fictiles, ed. Eva Rystedt, Charlotte Wikander and Örjan Wikander (Acta Instituti Romani Regni Sueciae, series in 4°, vol. 50, Stockholm 1993) p. 117-121