Couvent des Clarisses d'Amiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Couvent des Clarisses d'Amiens
Image de l'Couvent des Clarisses d'Amiens
Image de l'Couvent des Clarisses d'Amiens

Ordre Ordre des Clarisses
Fondation 1445
Fermeture 1978
Diocèse Amiens
Fondateur Philippe de Saveuse et Colette de Corbie
Localisation
Emplacement Amiens (Somme)
Pays Drapeau de la France France
Région historique Picardie Picardie
Département Somme
Coordonnées 49° 53′ 33″ nord, 2° 18′ 20″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Couvent des Clarisses d'Amiens
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Couvent des Clarisses d'Amiens

Le couvent des Clarisses d'Amiens est un monastère de religieuses de l'ordre des Clarisses, situé sur le territoire de la commune d'Amiens, dans le département de la Somme, dans le centre ville, rue Lamartine.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , les clarisses entrèrent en possession de leur couvent d'Amiens. Elles furent désignées par la population comme les « Saintes Claires ». Ce fut Colette de Corbie qui fut à l'origine de la création du couvent d'Amiens aidée par Philippe de Saveuse, gouverneur d'Amiens. En 1617, les Clarisses d'Amiens demandèrent à être rattachées à l'ordre des Capucins.

À la fin du XVIIIe siècle, Marie-Elisabeth de Louvencourt avec le soutien de l'évêque d'Amiens, instaura l'adoration perpétuelle du Saint-Sacrement, dans la chapelle du couvent.

Le , les religieuses furent contraintes de quitter leur couvent, les ordres monastiques étant supprimés. En 1800, les Clarisses amiénoises purent reconstituer leur communauté. La Seconde Guerre mondiale n'épargna pas le couvent qui fut reconstruit après 1945. En [1], les effectifs étant trop faibles, le couvent fut fermé. Ainsi s'éteignit le plus ancien établissement monastique de la ville encore en activité[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le couvent a été construit en brique. La chapelle est décoré d'un autel en pierre avec un décor sculpté et un chemin de croix en pierre oeuvre du sculpteur amiénois Léon Lamotte réalisé en 1956 de même que la statue de sainte Colette située dans une niche au dessus de la porte d'entrée[3].

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]