Couvent des Augustins de Mortemart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Couvent des Augustins de Mortemart
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Propriété privée
Architecte
Construction
Ordre religieux
Propriétaire
Famille Désert
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Haute-Vienne
voir sur la carte de la Haute-Vienne
Red pog.svg

L'ancien couvent des Augustins est un monument situé à Mortemart dans le département français de la Haute-Vienne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le couvent des Augustins était le lieu de résidence d'une communauté de chanoines fondée par le cardinal Pierre Gauvain au XIVe siècle.

Conservant les restes d'un cloître médiéval, les chanoines reconstruisent le bâtiment de l'aile sud au XVIIIe siècle. Véritable château, ce bâtiment monastique est construit sur les plans de l'architecte Joseph Brousseau.

Le couvent est mis sous séquestre lors la Révolution et est affecté à la Sénatorerie de Limoges, comme le couvent des Carmes voisin, en 1805.

En 1823, la propriété est acquise par un particulier.

À la fin du XIXe siècle, Victor Henri Désert (1851-1923), directeur général de la Mutuelle de Poitiers, rachète le couvent et son domaine à Mme de Lacouture, afin d'en faire son lieu de chasse. Sa famille en est toujours propriétaire.

Vers le milieu du XXe siècle, le couvent est un temps mis à la disposition de religieuses.

L'église de la commune est l'ancienne chapelle du couvent des Augustins.

Les façades et toitures du bâtiment du XVIIIe siècle sont inscrites au titre des monuments historiques depuis 1987[1]. L'église Saint-Hilaire, les façades et toitures des ailes est et ouest, l'emprise du cloître comprise entre les quatre ailes, la grange-pigeonnier, la fontaine, le potager avec son mur d'enceinte, le réseau hydraulique et l'étang sont inscrits par arrêté du [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00100396, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. JORF n°0095 du 22 avril 2016 texte n° 55 Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Taillard: Joseph Brousseau : architecte limousin au temps de lumières, Presses Univ de Bordeaux, 1989

Articles connexes[modifier | modifier le code]