Couvent de la Visitation (Second)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couvent de la Visitation.

Couvent de la Visitation (Second)
Présentation
Culte Catholique romain
Type Couvent
Rattachement Archidiocèse de Rouen
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Coordonnées 49° 26′ 39″ nord, 1° 06′ 29″ est

L'ancien couvent des Visitandines (Second) était situé dans le quartier Est de Rouen, à l'emplacement de l'actuel lycée Jeanne-d'Arc.

Historique[modifier | modifier le code]

Une lettre du roi Louis XIII donne la permission aux religieuses de la Visitation l'établissement d'un deuxième couvent à Rouen, le 24 décembre 1641. Sept sœurs issues du couvent de la rue Beauvoisine s'installent le 4 mai 1642 à côté du couvent des Capucins, au croisement des rues des Capucins et de Sainte-Geneviève-du-Mont.

Le 6 juin 1643, la chapelle dédiée à Saint-Joseph est bénie par M. le Pigny, archidiacre de la cathédrale de Rouen. Les bâtiments conventuels sont construits de 1669 à 1673. La chapelle du Sacré-Cœur construite de 1735 à 1741, succède à la chapelle Saint-Joseph, construite en bois. Le couvent bénéficiait de jardins en terrasse, comme celui du couvent des Capucins, dus à la supérieure Louise-Antoinette Colbert.

En 1791, le couvent compte la supérieure, 36 religieuses professes, 8 sœurs converses, 3 sœurs tourières professes et 3 sœurs novices. Supprimé à la Révolution, le couvent est fermé en 1792. L'église est démolie vers 1800. Après la Révolution, les Visitandines reviennent et reconstruisent une église en 1824. Remaniée par Eugène Barthélémy, elle est achevée en 1876.

En avril 1970, le couvent ferme et est détruit pour laisser la place au lycée Jeanne-d'Arc. Il reste aujourd'hui du couvent les terrasses et une chapelle funéraire.

Liste des abbesses[modifier | modifier le code]

  • Sœur Françoise Marie Hélis 1642
  • Anne Louise Druel 1650
  • Claude Aspérance Jousse 1662, 1663
  • Marie Élisabeth de Vavembault 1660, 1665-1667
  • Louise Antoinette Colbert 1673
  • Mère Alexis de la Bare 1691
  • Marie-Gabrielle Voisin 1692
  • Marie Aimé Voisin 1710-1714, 1725
  • Anne-Catherine Aubourg 1719-1720, 1727, 1732-1736
  • Marie Euphrasie Le Masson 1788
  • Mère Marie-Angélique Bordier 1781-1782, 1790-1791

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]